[Berne] La manif anti-rép a pu défiler sans autorisation

Plus de 180 dénonciations après une manifestation non-autorisée

La police a porté plainte pour émeute contre plus de 180 participants à une manifestation non-autorisée samedi soir à Berne. Les protestataires, pour la plupart issus de la gauche autonome, se sont livrés à une bataille de rue avec les forces de l’ordre.

Les manifestants cagoulés pour la plupart, se sont rassemblés en fin d’après-midi aux abords de la gare de Berne et se sont ensuite dirigés vers le centre-ville. La police a dans un premier temps fait preuve de retenue, selon ses propres affirmations.

Ensuite, lorsque les contestataires ont procédé à des sprayages et à des dommages à la propriété, les forces de l’ordre ont ordonné aux participants de se disperser, a indiqué dimanche la police cantonale bernoise dans un communiqué.

Versions contradictoires — Les manifestants ont répondu à cette demande par des tirs de bouteilles et de projectiles. Des boules en acier ont aussi été lancées sur la police au moyen de frondes. Celle-ci a riposté à l’aide de gaz irritants et de balles en caoutchouc. Personne n’a été blessé.

Selon le point de vue des manifestants sur le site Indymedia.ch, c’est la police qui est à l’origine de l’agression. Les participants ont été encerclés, estiment-ils.

Arsenal de projectiles — Après le retour au calme, la police a emmené au poste plus de 180 participants, jeunes pour la plupart. Leur identité y a été contrôlée. Vingt-cinq d’entre eux étaient encore mineurs, le plus jeune était âgé de quinze ans. Les protestataires étaient originaires de différents cantons suisses ainsi que de France et d’Allemagne.

La police a saisi tout un arsenal de projectiles, parmi lesquels des frondes de haute puissance, des couteaux et des sprays au poivre. Les participants ont ensuite été remis en liberté. Chacun d’entre eux fait l’objet d’une plainte pour émeute. Plusieurs doivent aussi répondre d’autres infractions.

Selon ses organisateurs, la manifestation anti-répression était dirigée contre le monopole de la puissance de la police en général et contre la police bernoise. Celle-ci a récemment blessé une employée lors d’une intervention au centre culturel de la Reitschule.

Leur presse (ats), 6 juin 2011.

 

La manif anti-rép a pu défiler sans autorisation

D’après les photos, entre 100 et 200 personnes ont manifesté à Berne contre la répression. Les flics ont gardé une certaine distance et la manif a donc pu marcher sans qu’une autorisation n’ait été demandée, ni le parcours communiqué aux autorités, ce qui peut certainement être considéré comme une victoire. Selon la presse bourgeoise, la manif avait été organisée par le Secours rouge international. Sur les photos, on voit pourtant surtout du rouge et du noir et une banderole de l’Anarchist Black Cross.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307249201.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307249267.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307249334.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307249385.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307252199.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307249417.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307249464.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307249557.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307252094.jpg

Selon Indymedia suisse allemand, la manif a quand même fini par se faire encercler par les flics. Elle a pu marcher de la Heiliggeistkirche (à côté de la gare) jusqu’à la vieille ville où elle a été encerclée par les flics dans une petite ruelle. On ne sait pour l’instant pas combien de personnes se trouvent dedans, des gens dans les alentours auraient également été arrêtés et des balles en caoutchouc utilisées. Parallèlement, quelques migrants seraient en train de manifester devant la Heiliggeistkirche.

Le Réveil, 4 juin 2011.

 

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251937.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251973.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251842.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307250529.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251732.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251687.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251569.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251370.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307250700.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307250730.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307250805.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251088.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251312.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251327.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251420.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307251518.jpg

 

Berne : une centaine de manifestants s’opposent à la police

Des échauffourées ont opposé samedi après-midi dans la vieille ville de Berne des manifestants conviés à un rassemblement non autorisé sous la bannière « anti-répression » et la police cantonale bernoise.

Une douzaine de manifestants ont terminé au poste.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307250215.jpg

Le directeur de la Sécurité Reto Nause

Une centaine de personnes, selon un chiffre communiqué samedi soir par la police cantonale bernoise, auraient au total participé à ce rassemblement.

La police est intervenue quand les manifestants ont commencé d’endommager sur leur passage des voitures et ont procédé à du sprayage dans la partie inférieure de la vieille ville.

Les protestataires ont ensuite tiré, selon la police, des boules en acier et des bouteilles sur les forces de l’ordre, lesquelles ont riposté à l’aide de gaz irritants et de balles en caoutchouc.

La police a indiqué samedi soir n’avoir aucun blessé dans ses rangs. Elle estime qu’il en est de même du côté des manifestants.

L’appel à cette manifestation aurait été lancé sur internet.

Leur presse (ATS), 4 juin 2011.

 

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307250085.jpg

This entry was posted in La liberté est le crime qui contient tous les crimes and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to [Berne] La manif anti-rép a pu défiler sans autorisation

  1. @yoyo says:

    « On dirait presque une fausse manifestation, un non-évènement » soit t’es un flic soit t’es un facho.

    1) Avec ton petit cul au chaud devant ton ordi, comment tu te permets de juger des camarades qui défilent contre la répression? De surcroît tu fais cela pendant que des gens sont au poste pour avoir voulu faire une manif sauvage

    2) Reprends-toi, t’es entrain de juger les gens à travers des vieux clichés racistes (les italiens = chauds lapins, les suisses = ponctuels et propres etc…)

    Moi je me demande quel place ont ces commentaires sur le juralib…

  2. yoyo says:

    Le chef de la sécurité est vraiment très beau. Les photos de la manifestations sont, comment dire, très photogéniques. On dirait presque une fausse manifestation, un non-évènement. C’est sûrement le côté suisse… tout cela est très propre ma foi ! Et aussi très drôle… De plus l’article est très profond, on comprend tout sans aucun effort…

Comments are closed.