[La police travaille à Romans-sur-Isère] Justice pour Elyès

Mort d’Elyès — 14 ans — à Romans-sur-Isère : Appel à une marche blanche

Elyès — 14 ans — est décédé suite à une course poursuite, dimanche dernier dans l’accident d’une voiture volée qu’il conduisait alors qu’il était traqué par la BAC.

Cet événement a provoqué la réaction de la population du quartier de la Monnaie, à Romans-sur-Isère.

http://juralib.noblogs.org/files/2015/02/068.jpg

Lundi soir à la Monnaie

La contestation a débuté vers 19 heures quand des groupes d’habitant-e-s ont commencé à se rassembler dans le quartier de la Monnaie, d’où était originaire l’adolescent décédé, et où quelque 50 CRS avaient été déployés, appuyé par le Groupe d’Intervention Départemental (GID). C’est alors que plusieurs dizaines de personnes ont tenté d’organiser une expédition au commissariat de police, dans le centre-ville. Une cinquantaine d’entre eux a tenté de pénétrer dans le commissariat, et l’un d’elles/eux a été interpellé.

C’est sans rappeler, que depuis plusieurs semaines la maire de Romans a fait appel au préfet pour qu’il sécurise ce quartier dit « sensible ».

Comme par exemple, des unités de CRS se postent régulièrement aux abords du secteur, dans un but de flicage de la population.

Puis, la menace présente du tout sécuritaire qui se profile à l’horizon, par l’installation de nouvelles caméras de surveillance un peu partout dans la ville et dans les quartiers de l’agglomération.

Les jeunes en colère sont ensuite repartis vers leur quartier, brisant au passage une quinzaine de vitrines. La soirée a ensuite été distinguée d’incidents, jusqu’aux environs de 2 heures du matin, dans le quartier de la Monnaie, où au moins quatre voitures ont été incendiées, ainsi qu’une dizaine de poubelles-conteneurs.

Les flics ont répliqué notamment avec des gaz lacrymogènes et des flash-balls.

http://juralib.noblogs.org/files/2015/02/048.jpg

Ibidem

Dans la mesure où, madame la maire, Marie-Hélène Thoraval (dit de centre-droit voire d’X-droite dans ses méthodes), applique une politique autocratique et tyrannique vis-à-vis de sa population depuis le début de son mandat, printemps 2014.

En conséquence, les Romanais-es voient les subventions dédiés à la culture, aux MJC, aux maisons de quartiers diminuées de 40 à 60%, par ricochets, ou supprimées.

Comme la fermeture de la Maison de la Nature et de son parc, pour faire un futur lieu commercial de ce patrimoine collectif exceptionnel. Cette décision va priver les Romanais-es de 500 m de quais de l’Isère.

Malgré que, près de 600 personnes se sont réunies le samedi 6 décembre pour protester contre la baisse des aides, auparavant accordées par la mairie de Romans-sur-Isère. Les manifestants sont venus avec des “bouteilles à la maire”, contenant un message pour l’édile romanaise. En tout, les organisateurs en ont récolté près de 2000.

En outre, ces habitant-e-s luttent contre le projet de construction du Center Parcs sur le plateau des Chambarans.

http://juralib.noblogs.org/files/2015/02/0510.jpg

Ibidem

Appel au calme du grand-père d’Elyès :

Elyès vivait chez son grand-père depuis une dizaine d’années. Il a appelé les jeunes du quartier au respect et à la retenue, en mémoire de son petit-fils.

Il demande aux jeunes de ne pas mettre d’huile sur le feu. Il participera lui aussi à la marche blanche. Elyès devrait être prochainement inhumé en Algérie, le pays d’origine de ses parents.

Une marche blanche en hommage à la victime est organisée demain [18 février] à 14h30 au départ de la gare de Romans. Elle partira de la place Hector Berlioz et sillonnera le quartier avant une halte devant le lieu de l’accident.

Et samedi 21 février départ du carnaval à Romans, et rappelons qu’en 1580 il se termina dans le sang.

La lutte continue…

Rebellyon, 17 février 2015

 

Romans-sur-Isère
Plus de 300 personnes marchent pour Elyès à la Monnaie

Un cortège de plus de 300 personnes s’est réuni ce mercredi à 14h30 au départ de la place Hector-Berlioz, au cœur du quartier de la Monnaie, à Romans-sur-Isère.

http://juralib.noblogs.org/files/2015/02/037.jpg

Une marche blanche organisée par la famille et les proches d’Elyès, 14 ans, décédé dimanche dans un accident, alors qu’il roulait à bord d’une voiture volée. La foule a sillonné le quartier et s’est réunie devant les lieux du drame, où ses proches ont déposé quelques fleurs, et pris la parole en sa mémoire.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (LeDauphine.com, 18 février 2015)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , . Bookmark the permalink.