Peña dégage ! (2)

Mexique : les parents des 43 «renient» le président Peña Nieto

Les parents des 43 étudiants mexicains disparus depuis plus de deux mois refusent de reconnaître le président Enrique Peña Nieto, les autorités n’ayant pu jusque-là retrouver leurs enfants vivants, a déclaré l’un d’eux mardi.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/023.jpg

«Nous renions Peña Nieto, car il est incapable, corrompu», a affirmé Felipe de la Cruz, père de l’un des disparus, lors d’un rassemblement à Chilpancingo, la capitale de l’État du Guerrero (sud), à l’issue d’une manifestation ayant réuni quelque 5000 personnes.

«Nous renions Peña Nieto, car il est incapable, corrompu», a affirmé Felipe de la Cruz, père de l’un des disparus, lors d’un rassemblement à Chilpancingo, la capitale de l’État du Guerrero (sud), à l’issue d’une manifestation ayant réuni quelque 5000 personnes.

«Nous condamnons ce gouvernement pour qu’il commence à préparer ses valises parce qu’ils vont s’en aller, ils n’ont pas leur place dans ce pays», a-t-il poursuivi.

Lundi, jour qui marquait les deux ans du président mexicain à la tête de l’État, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté à Mexico et réclamé sa démission.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/11.jpg

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/072.jpg

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/081.jpg

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/10.jpg

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/13.jpeg

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/12.jpeg

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/091.jpg

Les élèves enseignants de l’école normale rurale d’Ayotzinapa (Guerrero) sont portés disparus depuis le 26 septembre et l’attaque de l’autobus qui les transportait par des policiers et des membres du crime organisé.

Selon les autorités, les étudiants ont probablement été tués et ensuite brûlés.

Pratiquement pas un jour ne se passe depuis sans que le Mexique ne connaisse une manifestation ou une protestation, souvent avec des occupations de bâtiments publics, des blocages d’autoroutes et parfois des violences, incendies ou affrontements avec la police.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/053.jpg

Protesters took over Televisa facilities today in Mexicali, Baja California to broadcast messages from the normalistas of Ayotzinapa.

La seule rencontre entre Enrique Peña Nieto et les parents des disparus s’est déroulée le 29 octobre. Le président s’était alors engagé à accroître les efforts pour retrouver les jeunes et avait ordonné la création d’une commission comprenant des représentants du ministère public et des familles pour «maintenir quotidiennement informés les parents du cours de l’enquête».

Leur presse (Agence Faut Payer à Chilpancingo via LaPresse.ca, 3 décembre 2014)

 

Colère de la population à Mexico City, où une importante manifestation dégénère

A l’occasion des deux ans de la présidence contestée d’Enrique Peña Nieto au Mexique, où la disparition de 43 étudiants demeure toujours un mystère, une importante manifestation a dégénéré à Mexico City.

Des protestataires ont mis à sac des devantures et engagés des heurts avec la police anti-émeute dans la nuit de lundi à mardi à Mexico City. En même temps, des dizaines de milliers de personnes manifestaient contre le président Enrique Peña Nieto qui fêtait hier les deux ans de son accession au pouvoir.

La popularité du président mexicain a chuté à environ 40%, reflet d’un mécontentement général depuis la disparition et le probable massacre de 43 étudiants il y a deux mois.

Armés de battes et d’extincteurs, des manifestants ont attaqué des banques et des restaurants le long du boulevard Reforma dans la capitale mexicaine, où des milliers de personnes s’étaient rassemblées pour demandé la fin de l’impunité et la justice pour les étudiants disparus.

Des affrontements ont eu lieu entre des protestataires et les forces de police, qui ont fait usage de gaz lacrymogène. Les secouristes ont fait état de plusieurs blessés.

Leur presse (RTS.ch, 2 décembre 2014)

 

Mexico protests target state offices, oil refinery

MEXICO CITY (AP) — Protesters marched in several cities in Mexico on Monday to mark the second anniversary of President Enrique Pena Nieto’s administration and demand the government find 43 students who disappeared at the hands of police.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/013.jpg

Masked protesters seize a police vehicle after teachers marching to demand justice for the 43 missing students, attacked the State Attorney General’s offices in the state capital city of Chilpancingo, Mexico, Monday Dec. 1, 2014. According to Mexican officials, the students were detained by local police on Sept. 26 in the city of Iguala, who apparently turned them over to a drug gang that reportedly killed them and incinerated their bodies. However, relatives remain skeptical of the government’s version of the students fate.

In Chilpancingo, the capital of the southern state of Guerrero, demonstrators attacked the state prosecutor’s office, torching several vehicles outside and breaking windows and office equipment.

An official of Mexico’s Pemex oil company said protesters led by a teachers’ union also blockaded roads leading to a state-owned oil refinery in the southern state of Oaxaca, preventing traffic from entering or exiting.

The official, who was not authorized to be quoted by name, said the demonstrators had not entered the refinery in the township of Santa Maria El Tule, and the facility did not shut down.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/03.jpeg

Protesters in Chilpancingo hit more government buildings for #1DMX. Normalistas and teachers from CETEG broke into government offices, caused some destruction and took documents. Some police vehicles were set on fire, others were commandeered by protesters.

Thousands more marched along a main avenue in Mexico City, led by a small group of parents of the 43 missing students.

The students were detained in the city of Iguala, Guerrero, by local police in September. Prosecutors say they were handed over to members of a drug gang who reportedly killed them and incinerated their remains.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/043.jpg

Two new polls published Monday showed Pena Nieto’s approval ratings falling to around 40 percent, some of the lowest levels for a Mexican president since the economic crisis of 1994-1995.

Leur presse (Associated Press, 2 décembre 2014)

This entry was posted in General and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.