[Carhaix] Vengeance pour Rémi

Rémi Fraisse : des locaux du PS vandalisés

Les locaux du Parti socialiste à Carhaix (Finistère) ont subi des dégradations volontaires dans la nuit de dimanche [30 novembre] à lundi [1er décembre], une possible vengeance pour la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, a t-on appris auprès du PS et des gendarmes.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/12/071.jpg

Outre des vitres brisées et les traces d’un engin inflammable de type cocktail Molotov, les murs portaient l’inscription « vengeance pour Rémi », en référence au jeune homme tué lors d’une manifestation sur le site du barrage de Sivens.

(…) Christian Troadec, maire de Carhaix, qui avait annoncé début novembre son intention de donner le nom de Rémi Fraisse à une rue de la ville en hommage au militant écologiste, a également condamné ces dégradations dans un communiqué.

Le sigle ARB, également tagué sur les murs du local, renvoie à l’Armée révolutionnaire bretonne, une organisation indépendantiste responsable d’attentats à l’explosif dans les années 1970 mais aussi à un nouveau groupuscule baptisé Argad Résitance Bretonne, Argad signifiant « à l’attaque » en breton. Argad a revendiqué des dégradations sur des bâtiments publics ces dernières années.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (LeFigaro.fr, 1er décembre 2014)

This entry was posted in Graffitis divers, La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.