[14 semaines de grève pour l’industrie du platine en Afrique du Sud] Hideux dans leur apothéose / Les rois de la mine et du rail / Ont-ils jamais fait autre chose / Que dévaliser le travail ?

Afrique du Sud : 14 semaines de grève pour l’industrie du platine

En Afrique du Sud, la grève dans l’industrie du platine est entrée dans sa 14e semaine, du jamais vu. Les discussions entre les producteurs de platine et les syndicaux ont à nouveau échoué alors qu’elles venaient de reprendre. Près de 80’000 mineurs ont arrêté de travailler.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/04/0217.jpg

Mine de platine de Marikana, Afrique du Sud.

C’est la plus longue grève qu’ait jamais connue le secteur minier sud-africain : 14 semaines de grève. Et le mouvement ne semble pas près de s’arrêter. Les négociations, qui avaient repris en début de semaine, ont à nouveau échoué. Pourtant les demandes des uns et des autres semblaient s’être considérablement rapprochées.

Depuis le début, le syndicat Amcu est intraitable et réclame une augmentation du salaire de base à environ 830 euros, le double du salaire actuel. Cette semaine, les producteurs ont proposé une augmentation similaire, primes comprises, mais sur les trois prochaines années. La nouvelle offre a été rejetée par les représentants du syndicat qui ont quitté la table des négociations.

Les trois grands producteurs de platine, d’Anglo American Platinum, Impala Platinum et Lonmin ont fait savoir qu’ils allaient désormais directement soumettre leur offre aux mineurs sans passer par le syndicat. Une situation qui pourrait être explosive puisque les mineurs n’ont pas été payés depuis trois mois et même si certains acceptent de reprendre le travail, des heurts risquent d’éclater entre gréviste et non-grévistes.

À deux semaines des élections générales en Afrique du Sud, la situation est déjà tendue. Jeudi à Marikana, les bureaux du parti au pouvoir, l’ANC, considérés comme proches des producteurs, ont été incendiés.

Presse esclavagiste (RFI.fr, 25 avril 2014)

 

Afrique du Sud – Violences électorales dans la ceinture du platine

JOHANNESBURG, 27 avril (Reuters) – La police sud-africaine a eu recours dimanche à des canons à eau et à des grenades assourdissantes pour disperser des manifestants dans la « ceinture du platine » près de Johannesburg après une visite mouvementée d’un ministre venu faire campagne en vue des élections du 7 mai.

Deux salles municipales et le domicile d’un élu du Congrès national africain (ANC), au pouvoir, ont été incendiés, a déclaré un porte-parole de la police, Thulani Ngubane, sans identifier les émeutiers.

D’après les médias sud-africains et des responsables syndicaux, le ministre des Sports, Fikile Mbalula, a été agressé par des adhérents de l’AMCU (Association of Mineworkers and Construction Union), le syndicat à l’origine d’une grève de trois mois dans les mines de la région.

Le ministre des Sports a dû être évacué sous escorte policière après avoir été confronté, en compagnie de militants de l’ANC, à une foule hostile dans le bidonville de Freedom Park au nord-ouest de Johannesburg, a déclaré le porte-parole de la police, ajoutant que la manifestation avait ensuite dégénéré en émeute.

Secrétaire régional du Syndicat national des mineurs (NUM), allié stratégique de l’ANC mais grand rival de l’AMCU, Sydwell Dokolwana a déclaré à Reuters qu’il se trouvait avec le ministre au moment de la confrontation et que plusieurs personnes avaient été blessées dans les échauffourées.

« Il y avait un groupe d’une centaine de types avec des chemises de l’AMCU. Pour nous, ça a été sauve qui peut », a-t-il raconté.

« Ils disaient qu’ils ne nous laisseraient faire campagne que si l’ANC les soutenait pour obtenir 12.500 rands », a-t-il ajouté.

L’AMCU exige un doublement du salaire minimum pour les mineurs pour le porter à 12.500 rands (850 euros). Malgré 13 semaines de grève, les discussions la semaine passée avec les dirigeants des groupes Anglo American Platinum, Impala Platinum et Lonmin se sont soldées par un échec.

Pressse esclavagiste (Reuters, 27 avril 2014)

This entry was posted in Radicalisation des luttes ouvrières and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.