[Mali] AGG travaille

Affrontements meurtriers à Nougani

Des affrontements meurtriers opposants les orpailleurs du site d’orpaillage de NOUGANI dans la zone de KOBADA (non loin de Siby), région de Koulikoro aux Gendarmes auraient fait plusieurs morts ; dont certains corps seraient encore à la morgue de l’hôpital Gabriel Toure pour les besoins d’enquête. Le 3e adjoint au maire de Nouga et mandateur du Conseil Communal pour la gestion de Kobada décrie une ingérence.

Selon lui : « Depuis le 11 Mai dernier, nous avons décriés la présence des gendarmes dans la commune rurale de Nouga et de Kéniégo. Nous avons envoyés plusieurs lettres pour attirer l’attention des plus hautes autorités du dérapage qui pouvait survenir à tout moment. »

« Le 19 Avril donc, des gendarmes s’en sont pris aux orpailleurs du site de Nouga, soit disant pour récupérer et confisquer leurs détecteurs de métaux ; qui leurs seront ensuite restituer moyennent la somme de 30.000F. »

Les villageois, a poursuivi notre interlocuteur, qui en avaient déjà plus que marre se sont opposés aux gendarmes. Pris dans la tenaille, ces derniers se retirent et reviennent un peu plus tard en grand nombre pour continuer leur opération. Au même moment, les orpailleurs qui avaient compris la manœuvre, se sont organisés pour faire face. Défenestré ; les gendarmes sont pris en chasse jusqu’à leur base qui n’est ailleurs que le siège de la société AGG.

Dans la foulée, un de leur véhicule est endommagé. C’est de là qu’il y’a eu des tirs venant des gendarmes faisant un mort celui du jeune Issa SANOU ; un décès constaté derrière les grillages de la société AGG. Le corps de ce dernier se trouve à la morgue de l’hôpital Gabriel TOURE pour besoin d’enquête. Au paravent, il s’est avéré qu’un haut responsable de la défense, était parti faire un accord informel avec quelques orpailleurs le jeudi 03 Avril 2014, sans informé aucune autorité locale ; ni la Préfecture, ni les autorités communales.

Cet accord informel précise qu’il faut délimiter le site d’exploitation d’où une interdiction aux orpailleurs de franchir cette limite. Et tout cela s’est fait en présence de l’attaché du ministre des Mines. Pour le maire : « Cela constitue les vraies raisons des affrontements entre la gendarmerie et les populations des localités ; qui a occasionné la mort de deux personnes, dont Issa SANOU et celui de Youssouf TOURE, un natif Nayo, région de Mopti. »

« Cela fait 11 mois que la population locale subit des exactions des gendarmes. Nous interpellons le Ministre en charge de l’affaire de prendre ses responsabilités pour débarrasser totalement et définitivement les localités de la société AGG ; qui est le cheval de Troie de toutes les crises dans la zone et dont la cohabitation devient impossible au stade où nous sommes » a laissé entendre le maire.

Boubacar Haidara, Le 26 Mars via MaliActu.net, 26 avril 2014

This entry was posted in Luttes pour la terre and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.