[Valls kyste my ass / Chalon] Bas les pattes sur Maka et Sergo !

Chalon : 250 lycéens dans la rue pour soutenir deux de leurs camarades géorgiens menacés d’expulsion

Menacés d’expulsion, Maka et Sergo sont deux jeunes géorgiens en  première année de CAP au lycée automobile. Copains de classe et enseignants ont décidé de les soutenir activement pour qu’ils puissent rester en France. 1200 signatures avaient déjà été rassemblées avant la manifestation d’aujourd’hui.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/04/01.jpeg

Les lycéens en cortège vers la sous-préfecture de Chalon pour demander la régularisation de leurs deux camarades.

Maka, 19 ans et son frère Sergo, 17 ans, sont originaires de Géorgie, que leurs  parents ont quitté pour des raisons de sécurité. Arrivée en France il y a deux ans, cette  famille entre sous le coup de la circulaire Valls.

Ces deux frères et soeurs, âgés de 19 et 17 ans, ont reçu il y a un mois et demi, tout comme les cinq autres membres de leur famille, une OQTF (Obligation à quitter le territoire français). Depuis deux jours, ils sont officiellement expulsables.

En première année de CAP au lycée Du Gast, les deux jeunes font l’unanimité parmi leurs camarades et leurs enseignants. « Maka et Sergo sont deux éléments moteurs dans leur classe et au sein de l’établissement », disent ainsi ces derniers.

Tous ont donc décidé de les soutenir afin qu’une solution soit trouvée et qu’ils puissent rester en France. Une pétition a d’abord été signée sur l’établissement, avant de l’être aussi sur d’autres lycées chalonnais. Aujourd’hui, c’est donc une manifestation qui a été décidée par les élèves et les professeurs de l’établissement, avec le soutien de RESF (Réseau éducation sans frontière).

Selon son porte-parole, M. Portefaix, « il n’y a pas besoin de beaucoup pour assainir la situation de Maka, Sergo et leur famille : la suspension de l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) et accorder leur carte de séjour aux personnes majeures de la famille afin qu’ils puissent continuer à vivre en paix ici, à travailler et étudier ».

http://juralib.noblogs.org/files/2014/04/04.jpg

Leur presse (Michel Gillot, bourgogne.france3.fr, 1er avril 2014)

This entry was posted in Éducation, Les révoltes des migrants and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.