Révolte au centre de rétention de Rennes-Saint-Jacques !

Mercredi 13 mars, 16h30.

Actuellement, il y a entre 30 et 40 retenus dans le centre de rétention, seulement des hommes. Aujourd’hui, ils ont sortis leurs matelas dans la grande cour centrale, et ont refusé de manger ce midi.

Des militants ayant participé à un « parloir sauvage » cet après-midi rapportent leurs revendications :

• que la France respecte les droits de l’homme,

• que la France refuse le racisme qui met en danger la république,

• que la France trouve des solutions pour ne pas foutre en l’air leurs vies

• que la police s’adresse plus correctement à eux.

La police leur interdit actuellement l’accès à leurs chambres et à leurs affaires. Les retenus se disent prêts à résister, à dormir dehors, et à ne pas manger tant qu’ils sont enfermés là.

Liste de diffusion Agi-rennes-diffusion

This entry was posted in Les révoltes des migrants and tagged . Bookmark the permalink.

2 Responses to Révolte au centre de rétention de Rennes-Saint-Jacques !

  1. LL says:

    Malheureusement, le mouvement entamé mercredi dernier dans le centre s’est rapidement essoufflé… Samedi, faisons entendre notre révolte depuis l’extérieur !

    http://nantes.indymedia.org/events/29085

    Aujourd’hui, 34 personnes sont enfermées dans le centre de rétention, dont une femme sénégalaise arrêtée hier ; quatre pères de famille originaires du Daghestan, de Serbie, de Russie et d’Azerbaïdjan ; douze Tunisiens ; trois Albanais auxquels on reproche de ne pas disposer de suffisamment de ressources pour séjourner en France…

    Hier, un père de famille tchétchène a pris 20 jours d’enfermement supplémentaire par le « Juge des libertés et de la détention » (JLD). Et ce pour la seconde fois. Ses deux filles âgées de 7 et 14 ans, dont il est le seul responsable légal, sont toujours confiées à des compatriotes…

  2. LL says:

    Dernières nouvelles, jeudi 15/03

    « Hier, les flics ont empêché les prisonniers sans-papiers d’accéder aux bâtiments et à leurs affaires pendant une bonne partie de l’après-midi, utilisant comme prétexte le fait qu’ils avaient démonté les portes des chambres au début du mouvement. Dans la soirée, ils ont commencé à sérieusement cailler et quand les flics ont rouverts à l’heure habituelle (je crois que c’est 21h), ils ont fini par rentrer dans les chambres.

    Le midi, aucun retenu n’avait mangé, et hier soir ils étaient 7 à continuer à refuser de s’alimenter. On ne sait pas ce qu’il en est ce midi. Ils sont actuellement une trentaine à être enfermés au CRA, originaires de pas mal de pays différents (Tunisie, Maroc, Egypte, Turquie, Congo, Sénégal, Russie, Irak, Roumanie, Gabon, Chine, Albanie, Daghestan…).

    Pas facile d’avoir des infos rapidement, mais pour entrer en contact avec les retenus, il existe 3 moyens :
    – appeler les cabines téléphoniques du centre
    – rendre visite à une personne au parloir, à condition d’avoir son nom.
    – faire un « parloir sauvage » à travers les grilles, à l’arrière du centre.
    La plupart du temps les flics laissent faire, mais il vaut mieux être une dizaine minimum.

    On peut aussi contacter la Cimade, présente à l’intérieur du centre.
    Pour aller au CRA en bus, il faut prendre le 57 et descendre à l’arrêt Parc des expos.

    Bâtiments 1 et 2 : 02 99 35 64 60
    Bâtiments 3 et 4 : 02 99 35 28 97
    Bâtiment 5 : 02 99 35 13 93
    Bâtiments 6 et 7 : 02 99 35 64 59″

Comments are closed.