[Genève] Une balle pour les élus, une « raffale » pour l’État

Vandalisme. Des tagueurs nocturnes sévissent en Vieille-Ville

Une balle pour les élus, une « raffale » pour l’État. Les tags de la nuit de samedi à dimanche sont assez explicites dans leur message.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/12/018.jpg

Genève le 22 décembre 2013. Tags en Vieille-Ville. Ici, sur les murs de l’Hôtel-de-Ville.

Ils fleurissent d’habitude en été. Les voici de retour en plein hiver. Cibles et adresses restent les mêmes. Trois gros tags en Vieille-Ville ce dimanche matin. Au 7, place de la Taconnerie ; au 2, rue de l’Hôtel-de-Ville. D’abord sous les fenêtres du Département dirigé par le conseiller d’État Pierre Maudet. Une faute d’orthographe couleur rouge correcteur pour dire sobrement : « L’État, une raffale ». Puis, juste à côté, un « Maudet une balle », plus violent et graphiquement moins imaginatif que la précédente inscription sauvage au même endroit (c’était en février dernier). Il fait écho au « Stauffer une balle » surplombant le banc en pierre de la rue de l’Hôtel-de-Ville.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/12/027.jpg

La chose est remontée aux oreilles de la police, ce dimanche en fin de matinée. La chose relevant du dommage à la propriété, plainte sera déposée contre inconnu et une enquête de police suivra. Les services municipaux ont œuvré fissa pour faire disparaître cette triple infamie. Les « nominés » apprécieront sans doute moyennement de se retrouver ainsi alignés ensemble, dimanche à l’heure du culte, devant leurs exécuteurs nocturnes. Lesquels, aux dernières nouvelles, n’ont pas été identifiés.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/12/044.jpg

http://juralib.noblogs.org/files/2013/12/033.jpg

Genève le 22 décembre 2013. Tags en Vieille-Ville. À la place de la Taconnerie.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Thierry Mertenat, TDG.ch, 22 décembre 2013)

This entry was posted in Graffitis divers and tagged , , , . Bookmark the permalink.