Bas les pattes sur Résistons Ensemble ! (2)

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/015.jpg

Gennevilliers. Le commissariat porte plainte
Ils tractaient contre les violences policières, ils finissent au poste

Lundi, vers 18 heures, devant la cité du Luth, à la sortie de la station de métro Les Courtilles, trois personnes ont été sommées de suivre les policiers jusqu’au commissariat local. On leur reprochait de distribuer sur la voie publique des tracts diffamatoires à l’encontre des fonctionnaires.

Tous trois membres du réseau Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires, ils possédaient 700 exemplaires du bulletin mensuel du réseau, intitulé « Crimes policiers, crimes racistes, 30 ans après rien n’a changé ».

Les militants assurent que tous les exemplaires leur ont été confisqués et que l’une d’entre eux, dont les empreintes ont été relevées, n’a pas pu appeler son fils pour le prévenir de son retard alors qu’ils étaient retenus.

Au commissariat, la version de l’incident est différente. Les trois membres de Résistons ensemble ont été « invités » à se rendre dans les locaux de la police pour une « audition libre » dans le cadre d’une procédure pour diffamation. Mais aucun d’eux n’a accepté de répondre aux questions des agents et ils sont repartis vers 19 heures.

Indigné de voir les policiers traités de « criminels racistes », le commissaire a adressé une plainte pour « diffamation » au parquet de Nanterre.

Les militants estiment, eux, avoir fait l’objet d’une procédure d’intimidation. « Les policiers nous ont déjà contraints à les suivre au commissariat le 17 avril. Ce n’était pas nécessaire pour un contrôle d’identité, ni dans le cadre d’une plainte pour diffamation. Pas plus qu’ils n’avaient pas besoin de saisir l’ensemble des tracts », s’irrite l’un d’eux, un enseignant à la retraite de 73 ans.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (F.H. & V.M., Le Parisien, édition 92, 18 décembre 2013)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , . Bookmark the permalink.