[Chronique de Youv derrière les barreaux] « Le savoir est une arme, je les ai pris au mot, j’ai braqué !!! »

http://juralib.noblogs.org/files/2012/09/0513.jpg[23 octobre 2012]
Je ne suis pas la mode, c’est nous la mode

Je ne suis pas la mode, c’est nous la mode. La mode vient de la rue, elle me colle tellement à la peau que dix ans après, je reste frais. Demande à ma paire d’ADIDAS à « 3 bandes ». Ça fait dix ans que je n’ai pas touché une femme, je suis redevenu puceau jusqu’à la pointe de mon stylo. Je n’ai pas de tabou, mais ma pudeur m’impose de censurer ma sexualité. J’ai déviergé une innocente feuille blanche, casquette vissée sur la tête qui dissimule mon visage au cas où elle porterait plainte pour viol. Comme je ne me protège jamais cet accouplement a donné naissance à ce texte. Accouchement avec césarienne, poésie métissée de mon passé de lascar mal orienté. Et cette innocente feuille blanche qui n’a rien demandé, elle est devenue victime de ma sincérité, de ma réalité. J’ai longtemps été incompris car je ne parlais pas leur langue.

Le savoir est une arme, je les ai pris au mot, j’ai braqué !!!

[La Chronique de Youv derrière les barreaux est disponible en téléchargement gratuit sur le site des Éditions Antisociales. Elle est à suivre sur le compte Facebook dédié.]

This entry was posted in Beau comme une prison qui brûle and tagged , . Bookmark the permalink.