[Us et coutumes de la maison Poulaga] À Bourg-en-Bresse (Ain)

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/015.jpgBourg-en-Bresse. Prison avec sursis pour un policier indélicat

Ce policier de 42 ans était gardien de la paix au commissariat de Bourg-en-Bresse. Il était chef du Bureau ordre et emploi (BOE) ce qui faisait de lui le correspondant social avec la préfecture.

À ce titre, il gérait les tickets de subvention alloués pour les repas des policiers, sorte de « tickets restaurants ». Ces tickets étant nominatifs, une commerçante s’était étonnée, l’été dernier, de le voir régler ses achats avec le ticket d’un collègue qu’elle connaissait.

Une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait alors établi que, depuis janvier 2008, il détournait tout bonnement les tickets de ses collègues absents, malades, ou ne les réclamant pas, au lieu de les renvoyer à la préfecture. Connaissant des difficultés financières, il avait ainsi réglé des achats de nourriture pour près de 2000 euros. Il a été jugé mardi pour « abus de confiance » par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse.

Le parquet de Bourg, estimant qu’un policier doit être exemplaire, a requis huit mois de prison avec sursis. Il a finalement été condamné à six mois de prison avec sursis. Il devra maintenant passer devant un conseil de discipline.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (LeJSL.com, 12 mai 2013)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to [Us et coutumes de la maison Poulaga] À Bourg-en-Bresse (Ain)

Comments are closed.