[Saint-Étienne, vendredi 17 mai] Soirée de soutien à l’assoc’ « Mémoire pour Jamal »

Jamal Ghermaoui, 23 ans (Ayr), a été tué à le 3 octobre 2011 à la maison d’arrêt de Nanterre, par des surveillants pénitenciers. Les différentes versions de l’administration carcérale, prétendant toutes au suicide, ne convainquent personne à la cité du Luth à Gennevilliers (92), le quartier de Jamal.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/05/053.jpg

ACCÉDER AU SITE DE LA GUEULE NOIRE

Comme souvent lorsque des crimes sont commis ou mettent en cause les forces répressives, la justice se porte garante du corps impliqué et met les meurtriers à l’abri de véritables poursuites. C’est d’avantage le cas lorsque les victimes de ces crimes sont des prisonniers, le plus souvent des hommes arabes et noirs, frappés, tués, en toute impunité, à l’abri des regards. Convaincus que Jamal a bel et bien été tué, sa famille et ses proches se battent depuis plus d’un an, dans le but de rétablir la vérité sur les circonstances de sa mort. Afin de poursuivre ce combat dans le temps, le Collectif Vérité et Justice pour Jamal s’est constitué en association Mémoire pour Jamal. Une plainte a été déposée « contre X » par le conseil de la famille Ghermaoui, pour « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Un an après le meurtre de Jamal, aucune enquête n’avait été diligentée. L’expérience nous montre pourtant que seule la mobilisation collective pourra les contraindre à ouvrir et mener sérieusement une enquête. Aujourd’hui une enquête préliminaire est en cours. Face au déni de justice qui se profile, nous avons organisé une journée à la mémoire de Jamal et sommes en cours de préparation de plusieurs évènements et mobilisations. Dans ce long et nécessaire combat, l’aide du plus grand nombre est la bienvenue, qu’elle soit financière, matérielle ou humaine. La récolte de fonds nous permettrait de financer les frais de justice, la confection de t-shirts, tracts, affiches, autocollants et banderoles.

Pour que cesse l’impunité des crimes d’État.

Association Mémoire pour Jamal

This entry was posted in Beau comme une prison qui brûle and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.