Lettre de la compagne de Gilbert Ghislain, enfermé depuis près de 30 ans dont 15 ans de FIES et aujourd’hui à Clairvaux

Gilbert Ghilslain ne sortira pas de prison

Deux ans après l’arrivée de Gilbert en France nous comprenons une chose : il ne sortira pas de prison pas du moins si la France peut l’éviter. Nous nous sommes fatigués à dénoncer depuis le début les irrégularités et les fautes dans la procédure d’extradition. Mais aucun juge ne veut statuer sur des fautes qui sanctionnerait « leur camarades » de tribunal. Aucun avocat non plus, n’est disposé a cette défense, une défense qui dénonce le caractère délinquant de toute la procédure. Comme nous n’avons trouvé aucun avocat qui voulait amener le cas devant la cour européenne des droits de l’hommes. Tous les avocats que nous avons eu dans la procédure ce sont attaché à demander un « aménagement » qui supposerait sortir avec un travail, un bracelet et un suivi. Nous l’avons aussi solicité et nous n’avons rien obtenu. Les juges signale souvent le fait que G. refuse de travailler, mais ils oublient qu’il est en prison où travailler veut dire fabriquer des bottes aux matons ou le fil barbelé de la prison.

Gilbert a eu 50 ans, il en a passé 30 en prison. 16 ans dans un bunker d’isolement. Et nous connaissons les conditions de ces bunker et la violence quotidienne. La condamnation a 4 ans pour évasion en hélicoptère a été réduite à 2 ans en appel à Pau. Et aujourd’hui nous devons aller en Cassation. En France tu peux avoir un avocat pour beaucoup de chose, mais pour aller en Cassation il faut un avocat spécialisé, comme pour la cour européenne, et les prix montent. Nous avons sollicité l’aide juridique et ils nous l’ont refuser parce que nous avons payé les avocats précédents avec l’aide de caisse de solidarité. Ce qui leur fait penser que nous sommes solvables.

En résumé, en passant par leur système nous voyons qu’ils n’ont pas l’intention de libérer Gilbert. Et  en dénonçant leur système nous ne savons pas si il y aura une opportunité parce que nous n’avons pas d’avocat pour essayer et nous ne savons pas s’il existe des avocats de ce genre en France. De fait la situation est bloquée.

Ce qui ne l’ait pas, c’est notre rage et notre haine, qui sont monté. Et nos vies divisées. Et notre dégoût et notre mépris pour l’hypocrisie française. Et notre épuisement de tant d’années de lutte pour voir la rue… parce que la liberté… ce concept n’existe plus dans notre monde… seulement au fond de nos cœurs. Ce que semble ignorer l’etat français c’est les conséquences potentielle qui existe quand tu écrase la vie d’un homme libre. Ils ont l’habitude que leur système fonctionner parfaitement… que les rebelles se soumettent, de détruire les point de confrontation avec le système et détruire les rêves de la classe dominée. Mais un homme libre, est un homme libre… et il est irréductible… il possède quelque chose qu’aucun Etat ne peut atteindre. Un homme libre est incapable de se soumettre… et s’ils essaient… avant de trébucher, ils réussiront à le rendre FOU et à libérer sa rage.

Et Gilbert Ghislain garde à l’intérieur la haine de 30 ans de vexation et de tortures, d’isolement et de mort, de compagnon assassiné ou conduit au suicide. Comment oublier ? et Comment peut-on oublier quand 30 de tes 50 années ont été comme ça ?

Si nous savons tous que peux de vengeance dépasse la sauvagerie vengeresse du système et en particulier de la république Française. Je pense que jusqu’ici nous n’avions pas atteint un tel acharnement. Nous sommes encore trop bon.

La compagne de GG

Gilbert dans la rueCourriel

Pour le soutien financier :
20041 01016 1302461k037 06 La Banque Postale (Francia)

Communiqué par le CAJ – Toulouse, le 11 avril 2013

This entry was posted in Beau comme une prison qui brûle and tagged , , , . Bookmark the permalink.