[Crète] Un candidat de l’Aube Dorée jeté à la mer

http://juralib.noblogs.org/files/2013/04/017.jpgStelios Vlamakis candidat de l’Aube Dorée en Crète a été jeté à la mer dans le port vénitien de Chania (La Canée), en Crète, par les résidents locaux qui réagissaient aux attaques contre des immigrés et d’autres résidents par des partisans nazis dans le centre ville.

L’incident a eu lieu mardi soir. Les membres de l’Aube Dorée avaient une petite fiesta dans une cafétéria rue Apokoronou, dans le centre-ville de Chania. Environ 10 membres de l’Aube Dorée, ivres depuis le début de l’après-midi, selon des témoins, chantaient des hymnes et faisaient le salut nazi à quelques mètres du fan club de l’AEK Athènes à Chania et à environ 70 mètres des bureaux du comité local du KKE, le parti communiste grec.

Les membres du groupuscule néonazi se sont ensuite dirigés vers le port vénitien, ont attaqué deux immigrés, selon des témoins, et ont eu une confrontation verbale avec un enseignant membre du conseil de l’ADEDY, la confédération des fonctionnaires. Arrivés près du port, les nazis ont eu des mots avec des clients d’un magasin et des touristes, mots qui se sont transformés en affrontements avec des activistes anarchistes qui se rassemblaient. Au cours des affrontements un candidat de l’Aube Dorée a été jeté dans le port et deux autres membres de l’organisation fasciste de 43 et 23 ans ont été blessés et conduits à l’hôpital de Chania pour recevoir les premiers soins.

Après être restés « les bras croisés », selon l’annonce du parti communiste, les forces de l’ordre ont arrêté quatre membres du parti nazi, l’enseignant et un serveur. Au poste de police, l’enseignant a déposé une plainte contre deux membres de l’Aube Dorée, les accusant d’outrage, alors que les partisans du groupuscule fasciste ont décidé de poursuivre le jeune professeur, ainsi qu’un journaliste de Chania qui … ne semblait pas être présent lors de l’incident. Les nazis ont ensuite déposé une plainte contre quatre jeunes en les accusant de violence. Ils ont été libérés sur ordre du procureur.

Selon les témoignages de voisins, des membres de l’Aube Dorée ont également attaqué un officier des forces militaire de l’OTAN et ses collègues se seraient précipités pour le défendre.

Après les affrontements, les membres du parti communiste ont défilé en ville pour protester contre la présence de l’Aube Dorée. Le parti communiste a fait une déclaration disant que « le parti nazi de l’Aube Dorée a encore une fois montré son vrai visage. Des membres connus et dirigeants de l’Aube Dorée erraient ivres dans les rues de Chania. » Le KKE a également noté que la « Les aubedoriens sont le fouet des magnats et le long bras de la répression qui vise à frapper les grévistes, les immigrés et les mouvements de la classe populaire ».

Leur presse (Okean News, 5 avril 2013) via Solidarité ouvrière

This entry was posted in Antifascisme, L'insurrection grecque de décembre 2008 et ses suites and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to [Crète] Un candidat de l’Aube Dorée jeté à la mer

  1. Adé says:

    « Les aubedoriens sont le fouet des magnats et le long bras de la répression qui vise à frapper les grévistes, les immigrés et les mouvements de la classe populaire ».
    Tiens, pourtant les camarades du PAME,syndicat très proche (litote) du Caca Eux (KKE) avait invité Avgho Krisi -(D)Aube (A)Dorée à soutenir, naguère, les ouvriers grévistes d’une aciérie -si mes souvenirs sont exacts-…
    et l’on a pû voir à cette occasion les bonzes du PAME cotoyant gaiement les aubedoriens, qui distribuaient leur pacotille électorale.
    Oh! Ah! Les staliniens, faudrait savoir, à la fin, décidez-vous.

Comments are closed.