[L’Haÿ-les-Roses] Policier suicidé, à moitié pardonné

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/015.jpgTentative de suicide d’un policier

Un gardien de la paix se trouvait aujourd’hui entre la vie et la mort après avoir retourné son arme de service contre lui au commissariat de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), a indiqué la préfecture du Val-de-Marne.

Jeudi vers 11H00, le policier, âgé de 30 ans, est allé au sous-sol du commissariat où il a tenté de mettre fin à ses jours avec son arme de service, a indiqué la préfecture.

Les détonations ont alerté ses collègues qui l’ont trouvé à terre, blessé. L’homme a été transporté par les sapeurs-pompiers vers un hôpital parisien, dans un état critique.

Une enquête sur les circonstances de ce passage à l’acte a été confiée à l’Inspection générale des services (IGS).

Une cellule psychologique a été mise en place. Le préfet du Val-de-Marne et le sous-préfet de L’Haÿ-les-Roses, ainsi que le directeur territorial de la sécurité publique (DTSP) du Val-de-Marne et le directeur de la préfecture de police de Paris, se sont rendus sur place.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Agence Faut Payer, 14 mars 2013)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , . Bookmark the permalink.