[« Littéralement une organisation industrielle du terrorisme »] La mafia militaro-industrielle française travaille au Mali

Mali : découverte d’une « organisation industrielle du terrorisme »

Le chef d’état-major des armées, l’amiral Edouard Guillaud, s’est exprimé sur la situation au Mali et la progression de l’opération Serval dans le massif des Ifoghas au micro de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, hier, 4 mars.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/105.jpg

Hélicoptère d’attaque Tigre : Après avoir fait ses preuves en Afghanistan et en Libye, le fleuron d’Eurocopter (25.100 euros l’heure de vol) est actuellement déployé au Mali. (Source : Presse fanatique, entraînée depuis des mois et même des années – Challenges.fr, 7 février 2013)

Il ne cache pas l’ampleur de la tâche et déclare que les militaires français ont découvert sur le terrain « littéralement une organisation industrielle du terrorisme », évoquant « plus d’une cinquantaine de caches dans des maisons, des hangars ou des grottes » et « plus d’une dizaine d’ateliers de fabrication, y compris de bombes dans l’un des ateliers » et « vingt bombes artisanales en cours de fabrication simultanément. » Ce qui démontre, selon lui, que « ça dépasse l’Adrar des Ifoghas, ça dépasse le Mali, ça dépasse même le Sahel. C’était expansionniste ». À l’appui de ces déclarations, Le Point a publié des photos de l’important armement découvert, preuves de « la dangerosité d’Aqmi » et de ses visées expansionnistes. (…)

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/114.jpg

Missiles HOT : Embarqués sur hélicoptère Gazelle, leur coût unitaire est estimé à 40.000 euros.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/132.jpg

Hélicoptère Gazelle : Première à entrer en action le 11 janvier, les hélicoptères Gazelle affichent un coût de 2600 euros à l’heure de vol.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/123.jpg

Missile AASM : L’Armement Air-Sol Modulaire (AASM) de Sagem (groupe Safran) a fait ses preuves en Libye, avec 225 missiles délivrés. Son prix unitaire, hors développement, est estimé à 164.000 euros par le Sénat.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/142.jpg

Rafale : Quatre Rafale sont actuellement à pied d’œuvre, depuis la base française de N’Djamena (Tchad). Leur coût à l’heure de vol est estimé 26.800 euros (chiffres 2010).

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/151.jpg

Bombe GBU-12 : Ces bombes américaines affichent un coût unitaire de 21 896 dollars, selon la FAS (Federation of American Scientists).

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/161.jpg

En attendant la commande de 14 A330 MRTT prévue fin 2013, la France utilise toujours ses vieux C-135 qui frisent la cinquantaine et affichent un coût de 13 900 euros à l’heure de vol.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/17.jpg

C-160 Transall : La flotte d’une cinquantaine de Transall des forces françaises (12.400 euros l’heure de vol) est largement insuffisante du fait de la taille et de l’âge canonique des appareils. Le remplaçant, l’A400M, est attendu cette année, avec trois livraisons prévues.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/18.jpg

Deux avions de patrouille maritime sont utilisés dans le cadre de l’opération Serval. Coût estimé : 19.800 euros l’heure de vol. Le lancement de la rénovation de cet avion développé par Bréguet est prévu cette année.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/19.jpg

Mirage F1-CR : Avec un coût à l’heure de vol estimé à 10.100 euros l’heure de vol, ce chasseur, essentiellement utilisé pour des missions de reconnaissance, est le moins coûteux des avions de chasses déployés au Mali.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/202.jpg

Le Mirage 2000-D : le coût à l’heure de vol de ce monoréacteur d’attaque au sol, dont six exemplaires sont actifs sur le théâtre malien, est estimé à 11.700 euros.

Presse fanatique, entraînée depuis des mois et même des années (Anne-Laure Chanteloup, Europe1.fr, 5 mars 2013)

 

Mali : découverte d’armes lourdes dans l’Adrar des Ifoghas

L’armement d’Aqmi dépasse les prévisions les plus pessimistes. Les Français découvrent un arsenal de grande ampleur et une armée prête à intervenir.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/213.jpg

L’amiral Édouard Guillaud, chef d’état-major des armées, avait prévenu, lundi matin sur Europe 1. Mais les images, que nous diffusons en exclusivité, parlent d’elles-mêmes. De véritables ateliers de production d’armement ont été découverts dans le Sahel. Elles confirment ce qu’annonçait l’amiral plus tôt dans la journée. « Sur le terrain, nous découvrons littéralement une organisation industrielle du terrorisme » (…)

Ces découvertes des militaires français, dont les images viennent de nous parvenir, prouvent s’il en était besoin la dangerosité d’Aqmi et ses intentions de développer ses activités terroristes. Par ailleurs, les éléments français qui progressent dans l’Adrar des Ifoghas ont découvert dans le sanctuaire des djihadistes des canons d’artillerie de fabrication russe 122 mm D30 , ainsi que des lance-roquettes BM-21 Grad, également de fabrication russe.

Les fouilles des caches d’armes et de munitions ont été réalisées par le 6e régiment du génie. Ces armes anciennes, datant du début des années 1960, sont en dotation dans l’armée malienne et avaient sans doute été volées lors de la conquête du nord du pays, au début de 2012. L’armée française ne fait pas état d’une utilisation de ces équipements contre ses troupes, et ne précise pas quelle quantité de munitions ont été découvertes. Par ailleurs, les Français estiment que des engins de travaux publics auraient pu être utilisés dans le sanctuaire d’Aqmi, notamment pour lever des buttes de terre destinées à embosser des pick-up armés de mitrailleuses de 14,5 mm.

Voici les images des armes découvertes :

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/223.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/03/232.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/03/242.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/03/251.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/03/261.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/03/271.jpg

Presse fanatique, entraînée depuis des mois et même des années (Jean Guisnel, LePoint.fr, 5 mars 2013)

 

Faire du Mali une vitrine commerciale du Rafale, une déclaration inouïe de François Hollande (Canard Enchaîné, ce 16 janvier 2013)

Il y a déjà 40 ans, quand la gauche alternative française se fédérait dans la solidarité contre le camp militaire du Larzac, elle ciblait avec lucidité le cœur du coeur du capitalisme moderne anti-humaniste : le militarisme et son omnipotent secteur industriel et commercial, le secteur le plus profitable dans tous les pays « riches », avant même le pétrole et les assurances sociales privées.

Quand cette gauche alternative s’en prenait par ailleurs avec succès aux sites désignés au grand sacrifice éternel pour le nucléaire civil (Plogoff, Le Pellerin, Le Carnet…), elle n’oubliait jamais, rappelez-vous, la dimension guerrière et militaire de l’économie de l’atome en France.

Mais maintenant, en 2013, nous nous en prenons (avec raison d’ailleurs) à un aéroport nantais bêtement saccageur de patrimoine et gaspilleur de ressources vitales, révélateur impitoyable de la bassesse de la décentralisation clientéliste, mais ce n’est quand même vraiment plus le même enjeu, multiplicateur de conscience libertaire, égalitaire et pacifiste.

Il est vrai que pour domestiquer le peuple français, il a fallu placer les principaux médias français sous le contrôle des marchands d’armes, cas unique dans le monde, et le faire oublier. Admirons l’adresse de François Mitterrand pour faire perdre à sa gauche son éthique humaniste antimilitariste, au profit de leurres marketing finalement inoffensifs ou inopérants comme « Touche pas à mon pote », la « Fête de la musique », ou le baptême d’une prétendue monnaie européenne, aussitôt confisquée par les spéculateurs.

Si l’on en croit le Canard Enchaîné de cette semaine (page 2), François Hollande a visité ce 14 janvier 2013 la base militaire d’Abu Dhabi, « vitrine » de l’armement français.

Sans complexe, il aurait interpellé sur place l’un des pilotes de chasse dont les Rafale sont positionnés à Abu Dhabi : « Il se peut qu’on ait besoin de vos Rafale au Mali ». Certes, on peut comprendre qu’il faille agir pour empêcher les islamistes d’envahir Bamako, mais pourquoi François Hollande a précisé : « Il faudra leur montrer toutes les qualités du Rafale » (aux acheteurs potentiels, d’abord les Émirats) et surtout : « C’est aussi un élément très important de votre mission : montrer que les matériels français sont les plus performants… Merci pour votre double mission : à la fois opérationnelle et… commerciale !… »

Au moins c’est dit. Mais on s’étonnera que personne n’ait relevé cet écho du Canard Enchaîné paru avant-hier, ne serait-ce que pour le démentir.

Car cette information non démentie est profondément révélatrice, non seulement de l’addiction des socialistes français aux productions et ventes d’armes qui endeuillent des peuples entiers (qu’ils n’ont jamais tenté de reconvertir en industries humainement utiles et économiquement solvables), mais cela éclaire également la grande énigme de la géopolitique mondiale depuis un demi-siècle :

C’est enfin qu’on comprend la vraie nature analytique du capitalisme américain, dopé par les commandes publiques d’armements, ceci même sans raison pétrolière (comme lors de la guerre au Vietnam des années 1970), et l’unique explication de l’interminable souffrance du peuple palestinien sans jamais que l’Amérique n’ose imposer une paix juste à son protégé israélien : Il n’y a aucune passion nationaliste, religieuse ou ethniciste dans ce drame, mais seulement les calculs glacés des managers des industries occidentales d’armement, notamment américaines et israéliennes, qui ont un besoin vital, elles, de foyers de tension militaire et de haines inexpiables artificiellement entretenues, afin de provoquer l’insécurité et de continuer à vendre encore et encore leurs armements, fut-ce au détriment de leurs propres peuples, qu’elles méprisent.

Et maintenant qu’on sait que François Hollande raisonne pareil…

Blog Lucky, 18 janvier 2013

This entry was posted in General and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.