[Esclavage made in China] « La diligence et l’économie doivent être partout observées, dans la gestion des usines, des magasins, des entreprises d’État et coopératives, comme dans tout autre travail. C’est le principe de stricte économie, un des principes fondamentaux de l’économie socialiste. La Chine est un grand pays, très pauvre encore cependant, et il lui faudra plusieurs décennies pour devenir prospère. Et même alors, le principe de diligence et d’économie devra toujours être appliqué » (Mao, en 1955)

SOS – L’appel à l’aide d’un travailleur chinois trouvé dans un emballage de décorations d’Halloween

C’est dans l’emballage de pierres tombales en polystyrène que Julie Keith a découvert une drôle de lettre. Alors que cette mère de l’Oregon s’apprêtait à décorer son jardin pour Halloween après avoir fait ses emplettes au supermarché local, elle s’est retrouvée face à l’appel au secours d’un travailleur forcé chinois.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/12/TOTALLY-GHOUL.jpg

On peut notamment y lire en anglais et avec quelques mots en chinois : « Monsieur : si vous venez d’acheter ce produit, pourriez-vous avoir l’amabilité de renvoyer cette lettre à l’Organisation mondiale du droit humain (…) Des milliers de personnes, qui sont persécutées par le parti communiste chinois, vous remercieraient et ne vous oublieraient pas ». Il est fait mention de journées de 15 heures de travail, sans pause dominicale ni vacances, mais également de tortures, et de salaires dérisoires. Ces travailleurs purgent une peine d’un à trois ans sans jugement.

L’auteur précise que les fausses pierres tombales ont été fabriquées au camp de travail Masanjia à Shenyang, au nord-est de Pékin. (…)

Presse esclavagiste (Le Monde, 28 décembre 2012)


http://juralib.noblogs.org/files/2012/12/LETTRE.jpg

« If you occassionally buy this product, please kindly resend this letter to the World Human Right Organization. Thousands people here who are under the persicution of the Chinese Communist Party Government will thank and remember you forever.

This product produced by Unit 8, Department 2 Mashanjia Labour camp. Shenyang, Liaoning China.

People who work here have to work 15 hours a day without Saturday, Sunday break and any holidays. Otherwise they will suffer torturement beat and rude remark. Nearly no payment (10 yuan/1 month).

People who work here suffer punishment 1-3 years averagely, but without court sentence (unlaw punishment). Many of them are Falungong practitioner, who are totally innocent people. Only because they have different believe to CCPG, they often suffer more punishment than others. »

http://juralib.noblogs.org/files/2012/12/MASANJIA.jpg

Dans cette séquence, huit prisonniers chinois peuvent être vus redresser des composants électriques appelés des diodes. Ce qui n’est pas visible ici ce sont les autres travaux qu’ils sont obligés d’effectuer, notamment vont de la fabrication des décorations d’Halloween comme des crânes et des pierres tombales en plastiques exportées aux États-Unis. (Vidéo mise en ligne le 26 septembre 2008) VOIR LA VIDÉO

This entry was posted in Les luttes de classe en Chine and tagged , , , , . Bookmark the permalink.