[Le peuple veut une nouvelle révolution] « Nous sommes tous Siliana, Zarzis n’est pas lâche »

Hamadi Jebali dégagé à Zarzis

Lors d’une visite dans la délégation de Zarzis, dans le but de s’enquérir des projets de développement dans la région, le chef du gouvernement, Hamadi Jebali, s’est vu réserver un accueil hostile par certains habitants de la ville et notamment par les membres de l’UDC (Union des diplômés chômeurs) qui ont manifesté leur mécontentement quant au manque d’opportunités d’emploi dans la région et la non satisfaction de leurs revendications par le gouvernement.

Parmi les slogans scandés par les manifestants, certains ont exprimé leur soutien à la ville de Siliana : « Nous sommes tous Siliana, Zarzis n’est pas lâche » et appelé à « dégager Hamadi Jebali ». Une émeute, qui a éclaté sur les lieux de la manifestation, où se trouvait le chef du gouvernement, a été rapidement maîtrisée par les agents des forces de l’ordre.

Publié par des ennemis de la deuxième révolution (Business News, 30 novembre 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites and tagged , , , . Bookmark the permalink.