[Mantes-la-Jolie/Montataire] Vive le van, Vive le van, Vive le vandalisme

« C’est comme un tour en train fantôme », Alexis, 14 ans, fan de Paranormal Activity 4 donne le ton. Depuis sa sortie le 31 octobre, le film d’horreur, quatrième volet d’une saga autour de phénomènes étranges, fait régner une ambiance toute particulière dans les salles de cinéma françaises.

« Pendant la projection, le public partage à voix haute ses impressions, crie, hurle, circule dans la salle. C’est un peu comme à la maison », commente une jeune spectatrice. « Ce long-métrage attire des groupes d’adolescents, entre 13 et 17 ans, qui viennent jouer à se faire peur », confirme Claire Zambaux, community manager pour la Paramount, distributeur du film. « Avec le quatrième opus, c’est devenu un rendez-vous annuel auquel les ados se rendent en bande », explique-t-elle. Un phénomène qui peut dégénérer. Ainsi, mercredi dernier, jour de Halloween, des dizaines d’adolescents ont semé la pagaille au cinéma Méga CGR de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Perturbations bruyantes

Les vigiles et les policiers ont dû intervenir pour expulser ces jeunes, pour la plupart âgés de 12 à 16 ans, venus perturber bruyamment la diffusion du film. Le même jour, au multiplexe Pathé de Montataire (Oise), la première séance n’a pas pu commencer.

Les 400 spectateurs présents ont été évacués par les forces de l’ordre. C’est une dizaine de jeunes assis sur un seul et même rang qui ont semé la pagaille dans la salle. (…)

Presse paranormale (Le Parisien, 8 novembre 2012)


C’est une nouvelle qui risque d’attrister en premier les amateurs de films d’horreur mais qui a aussi de quoi atterrer tous les cinéphiles. Le distributeur de films Wild Bunch a annoncé mercredi soir que plus de 40 cinémas en France avaient renoncé à diffuser le film Sinister, sorti en salles mercredi, par crainte de débordements dans les salles.

Des bagarres, des cris et autres incivilités ont tendance ces derniers temps à se multiplier dans les salles de cinéma projetant des films d’horreur. Ainsi, Wild Bunch explique la déprogrammation de Sinister par « quelques soucis » causés dans plusieurs salles le week-end dernier par les spectateurs de Paranormal Activity 4, la société évoquant pèle-mèle des comptoirs à confiserie pillés, des caissiers insultés et même de l’urine retrouvée sur des fauteuils… (…)

Presse sinistre (Le Parisien, 8 novembre 2012)

This entry was posted in General and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.