[Kasserine] La liberté est le crime qui contient tous les crimes

Retour à la violence à Kasserine

La trêve observée à Kasserine depuis quelque temps n’a pas trop durée, la violence a repris entre un groupe de jeunes qui se sont confrontés aux forces de l’ordre, ce samedi 3 novembre, dans ce gouvernorat, après l’arrestation d’un dangereux criminel [sic] originaire de Cité Ezzouhour.

Les jeunes manifestants ont incendié des pneus et, comme cela a été toujours le cas dans des circonstances pareilles, bloqué de nombreuses routes qui mènent vers la ville.

Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour mettre fin à ces violences et disperser les jeunes protestataires, et l’appel à des renforts sécuritaires pour préserver le calme et prévenir de nouvelles escalades.

Publié par des ennemis de la révolution (Tunivisions.net, 4 novembre 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites, La révolution tunisienne and tagged . Bookmark the permalink.