[Zurich] Reclaim the streets contre une ville de contrôle et de profit

Les autonomistes de « Reclaim the streets » dispersés par la police à Zurich

La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser quelque 150 « autonomistes de gauche » samedi soir à Zurich. À l’enseigne du mouvement « Reclaim the streets », ils entendaient protester contre une « ville de contrôle et de profit », ainsi que contre la construction du nouveau centre de justice et police. Personne n’a été blessé.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/0131.jpg

Environ 150 personnes se sont réunies vers 21.00 heures à la gare des marchandises de Zurich pour une manifestation qui n’avait pas été autorisée, a précisé dimanche la police municipale. La rapide intervention des forces de l’ordre a permis de stopper la progression des autonomistes. Ils ont alors agressé les policiers avec des pierres et engins pyrotechniques, les seconds ripostant à l’aide de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes.

Les manifestants se sont ensuite dispersés, mais de petits groupes ont joué au chat et à la souris avec les policiers dans la soirée. Peu avant minuit, une barricade a été érigée dans la rue et un conteneur à ordures incendié. Le feu a été vite maîtrisé avec un canon à eau et les autonomistes mis en fuite. Il n’y a pas eu d’annonce de dégâts.

Les autonomistes ont revendiqué la manifestation auprès de « Radio 1 » au nom du mouvement « Reclaim the streets ». Ils avaient envoyé des SMS à leurs sympathisants pour descendre dans la rue et protester « contre une ville de contrôle et de profit ». Des affrontements avec la police ont eu lieu lorsque les manifestants ont brisé le barrage de police.

Il a été rendu public vendredi dernier que le dernier recours contre la construction du nouveau centre de justice et police avait été rejeté par le Tribunal fédéral. Les travaux du centre devisé à 570 millions de francs vont donc pouvoir commencer.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Sipa, 28 octobre 2012)

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme, La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , . Bookmark the permalink.