Ce que sont les flics de la BAC

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1323785317.png

Initialement paru le 13 décembre 2011 sous le titre « Cave canem » — JL.

Ce contenu a été publié dans La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Ce que sont les flics de la BAC

  1. juralib dit :

    Décidément, il y en a qui se sentent visés par le Baqueux = « Bouseux », alors qu’à notre sens ça n’est pas plus anti-ruraux que traiter Sarko de « nabot », comme tout le monde a fait pendant des années, n’était l’expression de la montée d’un racisme anti-personnes de petite taille… (Le « bouseux » est un rural bête et méchant, comme le « nabot » est un petit homme honteux et ridicule.) – Note du Jura Libertaire.

  2. Pépé dit :

    Ces extraits sont très instructifs, mais les commentaires qui leurs servent de titres sentent franchement mauvais.
    Notamment, « bouseux », ajouté au début de ce document, est très méprisant, dès lors qu’il s’agit de désigner des personnes « [qui] ont passé leur enfance à la campagne ou dans des villes modestes de province ». Même si on parle des flics de la BAC, il n’y a aucun prétexte pour dénigrer ceux qui ne sont pas nés dans le centre de cette république jacobine… Le monde ne tourne pas autour de Paris et, en ce qui concerne le monde militant, c’est bien le contraire pour de nombreux villes et villages. De plus, c’est sans compter les considérations sociales et la propagande dues à l’hyper-centralisme de ce système politique.

  3. R. dit :

    « Bouseux », « débiles mentaux », « dégénérés »…

    C’est drôlement révolutionnaire, comme qualificatifs !

Les commentaires sont fermés.