[Cambodge] Affrontement ouvrier

Des centaines de travailleurs d’usine s’affrontent avec les gardes de sécurité

Bavet, Svay Rieng (Cambodge Herald) – Environ un millier de travailleurs en grève d’une usine de vélos se sont affrontés avec des gardes de sécurité lundi, ils ont exigé de meilleures conditions de travail, a déclaré une source.

La source a déclaré que les affrontements ont eu lieu chez A & J Company Co Ltd dans le Tai Seng zone économique spéciale où les travailleurs ont jeté des pierres à l’usine et fenêtres fracassantes.

Les travailleurs sont en grève depuis samedi et exigent des primes de 10 $ par mois, aucune retenue de salaire pour arriver en retard et 1 $ de l’heure pour les heures supplémentaires.

Ils ont également exigé des jours de repos le dimanche et les jours fériés, la fin des travaux du soir entre 19h00-21h00 et le licenciement d’un employé vietnamien accusé d’insulter les autres.

La source a indiqué que le Svay Rieng ministère du Travail a prévu de discuter les demandes avec les représentants des usines dés mardi.

Traduit de leur presse (Cambodia Herald) et reçu le 1er octobre 2012

Ce contenu a été publié dans Radicalisation des luttes ouvrières, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [Cambodge] Affrontement ouvrier

  1. A.D. dit :

    « les travailleurs ont jeté des pierres à l’usine et fenêtres fracassantes. »
    C’est du joli. Fracassées ces fenêtres: elles se croyaient fracassantes.
    Du coup, on se demande les luttes pour le salaire auraient-elles acquis un contenu …fracassant ?
    En périphérie des pays les plus développés, c’est souvent le cas, le centre reste bien plus calme, jusqu’à présent…

Les commentaires sont fermés.