[Révolution tunisienne] Sit-in à Gafsa

Tunisie. Des chômeurs arrêtent le transport ferroviaire dans le bassin minier de Gafsa

Des demandeurs d’emplois ont bloqué, lundi, le transport ferroviaire dans plusieurs gares du bassin minier de Gafsa, l’une des régions qui compte les plus forts taux de chômage dans le pays.

Des protestataires de Métlaoui, d’El-Ksar, d’Om Laârayes et d’Omrane relevant du gouvernorat de Gafsa (sud-ouest) ont arrêté lundi l’activité du transport ferroviaire des voyageurs, du phosphate et des marchandises, après l’annonce des résultats du concours de recrutement des agents de la Société tunisienne des chemins de fer (Sncft).

Des sources concordantes ont indiqué à l’agence Tap qu’un nombre de protestataires, de sans-emploi et de retraités de la Sncft et leurs enfants, ont observé lundi matin, un sit-in à la gare ferroviaire de Métlaoui, d’El-Ksar et d’Omrane interdisant aux trains transportant des voyageurs, des marchandises et du phosphate de se rendre à Tunis, Sfax et Gabès.

Le directeur régional de la Sncft a indiqué que des protestataires ont procédé, dans la région d’El-Ksar, à la fermeture des directions de la Sncft, notamment des ateliers de maintenance et la direction régionale.

Cette même source a précisé que les résultats de ce concours national pour le recrutement d’environ 498 employés et agents ne sont pas définitifs, sachant que les résultats seront annoncés progressivement. Il a ajouté que 37% des personnes ayant réussi à ce concours sont originaires de Gafsa.

Les protestataires émettent des réserves quant à la transparence des résultats et accusent le parti islamiste Ennahdha au pouvoir de vouloir avantager les candidats qui lui seraient proches. Cette accusation, qui revient à chaque annonce de résultat de concours de recrutement, reste difficile à étayer par des preuves.

Publié par des ennemis de la révolution (Kapitalis, 28 août 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites and tagged , , , , . Bookmark the permalink.