[Vive l’Azawad libre !] La guerre entre le MNLA et l’internationale terroriste est désormais totale

Communiqué du CTEA : Le MNLA toujours debout et en marche

Le MNLA est toujours débout et en marche en dépit de tous ce que nos détracteurs racontent.

Nous condamnons avec la dernière rigueur les exactions sommaires qui ont été commises ces jours-ci par les terroristes du MUJAO-AQMI et certains jeunes de Gao qu’ils ont berné, payé et galvanisé pour tuer.

Pour des raisons stratégiques nous avons quitté la ville de Gao et renforcé toutes nos frontières et les positions que nous contrôlions seuls. Et les grandes villes telles que Gao et Tombouctou sont encerclées par nos combattants, une technique qu’ils connaissent bien et qu’ils avaient utilisé face à l’armée malienne.

Notre retrait de Gao et de Tombouctou était surtout pour éviter à la population civile d’être victime de combats militaires. Ayant un objectif à long terme et le bien-être du peuple, nous avons préféré ne pas participer à un carnage meurtrier dans les villes.

Désormais c’est une guerre qui est ainsi lancée entre le MNLA et les différents groupes terroristes qui sévissent dans cette bande sahélo saharienne depuis une dizaine d’années que les autorités maliennes n’ont jamais combattu alors même qu’elles avaient reçu des financements important de la part de la communauté internationale. Il s’agit là d’une guerre contre les ennemis du monde entier et nous espérons désormais avoir le soutien de ceux qui combattaient déjà le terrorisme.

Le MNLA ne mène cette guerre ni contre l’islam ni contre les Arabes, tout amalgame est à exclure.

Le MNLA poursuit son objectif pour l’indépendance de l’Azawad qu’il voudra laïc et démocratique dans l’intérêt général de tous les Azawadiens qu’ils soient Songhoy, Peulh, Arabes ou Tamacheq (Touaregs).

Fait à Gao, le 30 Juin 2012

Moussa Ag Assarid
Membre du CTEA
Chargé de l’information et de la communication

Toumast Press


La brigade du Colonel Leche Ag Didi détruit un renfort des terroristes

La guerre entre le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad et l’internationale terroriste est désormais totale. Plusieurs contacts au sein de l’état-major militaire du MNLA nous ont assuré que la mort du Colonel Bouna Ag Attayoub et celle probable du Colonel Wari seront vengées. Dans la journée d’hier, une brigade sous le commandement du Colonel Leche Ag Didi a détruit un renfort terroriste.

La trahison entourant l’attaque terroriste contre l’unité du Colonel Bouna Ag Attayoub continue de hanter les Azawadiens. Cette pilule a du mal à passer. À situation exceptionnelle, remède exceptionnel. L’état-major militaire du MNLA ne fait pas exception à la règle. Depuis le Jeudi, l’ensemble des unités du MNLA ont reçus pour ordre immédiat d’abandonner leur positionner à l’intérieur du territoire de l’Azawad pour rejoindre des points précis afin de prendre part à des états généraux des forces de défenses de l’Azawad. Les seules brigades dont les positions ont été renforcées sont celles chargées de la sécurisation des frontières avec le Mali, et des autres pays limitrophes.

C’est ainsi que la brigade du Colonel Leche Ag Didi chargé de la sécurisation de la zone couvrant Tessalit a rejoint la région de Gao. Croyant profiter de l’aubaine, les terroristes ont accélérés la venue de renfort des pays du Maghreb. Selon Mossa Ag Attaher, Chargé de Communication du MNLA, des islamistes/terroristes Algériens ont pu rejoindre la ville de Gao à bord d’une cinquantaine de véhicule afin de venir en aide à leurs frères et compagnons d’AQMI et du MUJAO.

Si ces derniers ont rejoint Gao, tous n’ont pas eu cette chance. Hier dans la journée, la brigade du Colonel Leche Ag Didi à intercepter un renfort de terroristes étrangers qui se rendaient à Gao. L’embuscade tendue par cette brigade a eu lieu vers Tarkint, dans la région de Gao. Après des heures de combats violents, la moitié des véhicules des terroristes seront détruit.

Côté humain, nos sources nous certifient qu’aucune victime n’est à reporter dans les rangs du MNLA. Ce qui n’est pas le cas chez les terroristes dont une partie a été tué, et tous les autres, dont la majorité blessée, ont été emprisonné. La nouvelle stratégie du MNLA consistant à donner le minimum d’informations par rapport au mouvement de ses troupes et sa stratégie militaire, Toumast Press essayera autant que possible de ne donner que les informations nécessaires permettant à nos lecteurs de suivre l’évolution de la situation.

Cependant, nous pouvons certifier que ceci n’est que le début de la destruction totale du terrorisme dans l’Azawad. Les états généraux de la défense de l’Azawad approchent de leur fin, et les officiers de l’état-major militaire ce sont dit les 4 vérités les yeux dans les yeux. Ceci laisse présager une meilleure coordination pour bouter de l’Azawad les terroristes Africains et Asiatiques.

Le sanguinaire Mokhtar Belmokhtar qui a reçu en pleine poitrine une roquette du Colonel Bouna Ag Attayoub ne sera pas le seul à connaitre ce sort. Au monde de choisir s’il est prêt à aider l’Azawad à finir rapidement le travail. Mais ce dont nous sommes surs, avec ou sans l’aide international, le MNLA fera le travail.

Par Ikhlou Ag Azzezen – Toumast Press, 30 juin 2012

This entry was posted in General and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to [Vive l’Azawad libre !] La guerre entre le MNLA et l’internationale terroriste est désormais totale

  1. Pingback: Zur Lage in Azawad « Entdinglichung

Comments are closed.