La police travaille à Pantin

Tabassage, contrôle d’identité et arrestation à Pantin 4 chemins, 11 juin 2012

En fin d’après-midi, entre 18h et 19h à 4 chemins côté Pantin, la police a commencé à faire des contrôles de papiers, comme à leur habitude. Un gars a été menotté et les flics ont commencé à le frapper. Du sang a giclé, des gens sont alors intervenus et se sont fait gazer et frapper également. Leur solidarité a toutefois permis que les flics arrêtent de taper sur le gars.  Les gens n’ont pas accepté ce qui venait de se passer et se sont rassemblés, bloquant le carrefour. Des jeunes beaucoup mais aussi des vieux et des femmes du quartier qui ont assisté au tabassage et en ont été très choqués. De très importants effectifs de police sont arrivés sur place, en uniforme et en civil. Après de longues minutes de face à face et des sommations ils ont fait remonter les gens sur les trottoirs en les braquant avec leur flashballs. Trois autres personnes ont été arrêtées.

Une personne a été enfermée au centre de rétention de Bobigny, les trois autres libérées.

Le Chat Noir Émeutier, 14 juin 2012

This entry was posted in Les révoltes des migrants, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged . Bookmark the permalink.