[Copwatch Calais] Procès contre CRS et PAF le 30 mai 2012 à Boulogne-sur-Mer – Éléments d’information

Une fois de plus et une fois de trop, la PAF de Coquelle a refait parler d’elle par l’intermédiaire de trois de ses flics à savoir Mat Mat Naget, Gaël Bertaux et Christophe Dahm.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1337424283.jpg

Mat Mat NAGET - PAF Coquelles

Alors que des Soudanais demandeurs d’asile se faisaient interpeller par la PAF le 29 mars dernier, quatre activistes se sont vu placés en garde à vue pendant une durée de 46 heures pour outrage et violence lors d’un contrôle d’identité. Pendant la durée de leur garde à vue, des techniques de harcèlement psychologique, bien connues de la PAF ont été utilisées à leur encontre comme l’utilisation d’une sirène dans les cellules afin d’empêcher de dormir ou encore l’obscurité totale.

Ces arrestations n’ont pas été commises par n’importe quel flic. Tous sont des récidivistes de l’outrage et tous ont connus récemment des revers vis à vis de la justice.

• Le gardien de la Paix Mat Mat NAGET s’est vu consacrer un article sur ses pratiques. Elle s’était vu récemment déboutée de son accusation d’outrage et rebellion et recadrer par le procureur de Boulogne-sur-Mer. Des doutes subsistaient sur l’honnêteté des procès verbaux.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1337424443.jpg

Christophe DAHM - PAF Coquelles

• Le gardien de la Paix Christophe Dahm, est connu pour ses clés de bras inutiles, son humour salace et bien crade.

• Le policier Gaël Bertaux fut aussi récemment débouté de ses accusations d’outrages et rébellions lors d’une audience au TGI de Boulogne-sur-Mer.

Au sortir de leur garde à vue, tous avaient été malmenés, molestés et des coups étaient visibles.

Plus tôt dans la matinée, une autre activiste s’était faite embarquer par trois flics de la CRS 39 de Nancy. L’un des policiers présents et identifiés lui a fait des menaces d’ordre sexuel. Elle ne faisait que marcher dans la rue. Elle a également été inculpée d’outrage et rébellion lors de son arrestation.

Toutes ces personnes passeront le 30 mai prochain à 8h30 en procès au TGI de Boulogne-sur-Mer pour outrage et rébellion.

Copwatch Nord – Île de France, 19 mai 2012

This entry was posted in Les révoltes des migrants, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , . Bookmark the permalink.