[Révolution tunisienne] Grève générale à Sidi Bouzid : « À bas les nouveaux Tarabelsi »

Sidi Bouzid : « À bas les nouveaux Tarabelsi »

Selon les sources de TunisieNumérique, près de 3000 manifestants ont parcouru mercredi 11 avril 2012 l’avenue principale de Sidi Bouzid.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334251484.jpg

Les habitants ont scandé des slogans tels que : « À bas les nouveaux Tarabelsi », « Ennahdha commerçants de la religion », « Nous n’oublierons jamais ce qu’a dit le ministre de l’Enseignement supérieur »…

Cette marche intervient après que des personnes ont distribué des brochures, mardi 10 avril 2012 signées par « Les jeunes libres de Sidi Bouzid » qui ont appelé à une grève générale et à une marche pacifique aujourd’hui.

Les écoles, lycées, garderies, l’hôpital régional, le centre de santé, la Poste, la Douane sont fermés depuis ce matin à Sidi Bouzid excepté la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE), la société Tunisienne de l’électricité et du Gaz (STEG), le Magasin général et quelques commerçants.

Les forces armées protègent le siège du Gouvernorat et « Dar Achaab » (l’ancien siège du RCD) ont affirmé les mêmes sources ajoutant que les agents de l’ordre ont gardé leurs postes et que la marche demeure pacifique.

Publié par des ennemis de la révolution (Tunisie Numérique, 11 avril 2012)


Tunisie – Sidi Bouzid en grève générale

Plusieurs établissements publics et institutions bancaires ont suspendu, mercredi, leurs activités à Sidi Bouzid.

Cette réaction intervient à la suite de la grève générale décrétée, dans le gouvernorat, pour protester contre la marginalisation, l’exclusion et le laxisme du gouvernement dans la satisfaction des revendications des habitants de la région.

Les cours ont été également suspendus dans les différents établissements scolaires, à l’exception de nombre d’enseignants qui ont choisi de joindre les écoles.

Sur un autre plan, une manifestation a démarré devant le siège de l’Union régionale du travail pour revendiquer l’emploi des jeunes, le développement régional et la poursuite des agresseurs des manifestants. Ont pris part à cette manifestation, des représentants des partis et de la société civile.

Quelque 17 syndicats sectoriels ont convoqué mercredi, dans une déclaration rendue publique mardi, une grève pour protester contre la répression des manifestations pacifiques organisées, lundi dernier, à l’avenue Habib Bourguiba (Tunis) à l’occasion de la fête des martyrs.

De même, les représentants de la société civile ont adressé une déclaration au gouvernement et à l’opinion publique dans laquelle ils ont dénoncé l’agression, place des Droits de l’Homme à Tunis, des participants à la marche qui avait démarré depuis Sidi Bouzid, et ont condamné l’interdiction de manifester à l’avenue Habib Bourguiba, symbole de la chute de la dictature.

Publié par des ennemis de la révolution (TAP, 11 avril 2012)


Tunisie : Grève générale de protestation dans 11 secteurs à Sidi Bouzid

11 secteurs dans le gouvernorat de Sidi Bouzid sont entrés, mercredi 11 avril 2012, dans une grève générale d’un jour à l’appel de l’Union régionale du travail.

Contacté par téléphone par TunisieNumerique, le secrétaire général adjoint de l’union générale du travail de Sidi Bouzid Ali Al Zaraye a précisé que cette grève générale de protestation est organisée en réaction aux violences dans le sillage de la répression policière contre la manifestation du 9 avril sur l’Avenue Bourguiba à Tunis. Il a indiqué que cette répression a été exercée à l’encontre de certains habitant de Sidi Bouzid présents à Tunis.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334252633.jpg

Il a précisé en réponse à une question relative au fait que l’UGTT n’est pas au courant  de cette grève, il a indiqué qu’il est du droit de l’union régionale de décider d’une grève générale pour un jour sans en référer aux structures administratives de la centrale syndicale.

Publié par des ennemis de la révolution (Tunisie Numérique, 11 avril 2012)


Tunisie – Tentative d’incendie d’un poste de police à Meknassi

Un groupe de personnes a essayé d’incendier un poste de police à Meknassi, dans la soirée du mercredi 11 avril 2012, en lançant un pneu enflammé dans son hall. Ces personnes ont également attaqué les agents de l’ordre en faisant usage de pierres.

Plusieurs policiers ont été blessés et une voiture administrative endommagée à la suite de cette tentative avortée.

Cet incident intervient à la suite d’une traque à un dangereux criminel recherché qui a demandé l’aide d’un groupe de personnes pour s’attaquer au poste de police.

Par ailleurs, un deuxième groupe de jeunes a tenté de prendre d’assaut le siège des brigades d’intervention à Sidi Bouzid.

Les agents de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les agresseurs, selon l’agence TAP.

Publié par des ennemis de la révolution (Business News, 12 avril 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites and tagged , . Bookmark the permalink.