Manifestation « vie volées » Samedi 24 mars

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
COMMÉMORATION DES VICTIMES DE LA POLICE :
MANIFESTATION et CONCERT À LA LIGNE 13

Le collectif Vies Volées (qui réunit les comités Ali ZIRI, Lamine DIENG, Mahamadou MAREGA, Abou Bakari TANDIA, Abdelhakim AJIMI…)
Vous invite à la seconde édition de la Commémoration nationale des victimes de la police :
Le Samedi 24 mars de 14h à 18h
Manifestation à Paris de la place de l’Opéra à la fontaine des Innocents.

Chaque année des dizaines de personnes se font tuées par la police. En plus de la mort violente infligée par des fonctionnaires de l’état qui doivent selon leur code de déontologie veiller au respect et à la dignité des personnes, la mémoire des défunts est constamment salie, la vérité sur la circonstance de leurs morts rarement établie au grand jour et les policiers pratiquement jamais condamnés.

Des gens se font tuer, des familles se font humilier.

Les familles doivent se battre pour connaitre les circonstances exactes du drame, pour être entendues et respectées en qualité de victime tandis que la police (les responsables) exerce des pressions de part et d’autre afin de ne jamais endosser la responsabilité de leurs actes.

On a pu encore le constater récemment à l’encontre de la plaque commémorative pour Ali Ziri, tué par la police en Juin 2009, et lors du procès des meurtriers d’Abdelhakim Ajimi où les policiers inculpés n’ont écopé que de deux peines avec sursis, mais leurs collègues s’autorisent à contester cette décision de justice en manifestant leur mécontentement et allant jusqu’à menacer de démissionner…

LÀ OÙ NOUS RÉCLAMONS L’ÉGALITE ET UNE JUSTICE IMPARTIALE LA POLICE RÉCLAME TOUJOURS PLUS DE POUVOIR ET D’IMPUNITÉ.

Les familles réclament et exigent de la part de l’État, la justice et sa police :

• La reconnaissance des crimes et le jugement des criminels,

• Du respect pour les victimes et leurs proches,

• La mise en cause des méthodes d’interpellation et l’arbitraire dont peut user la police,

• La reconnaissance publique de la mémoire des victimes et les circonstances de leurs morts, par la pose d’une plaque commémorative pour chaque victime sur le lieu du crime ou un espace choisi par les familles.

Contactez-nous et rejoignez le Collectif des familles (Mail) :

• Concert à la ligne 13 à St-Denis à partir de 20h. Les fonds seront entièrement reversés à la famille Ajimi.

• Plus d’infos sur le Site. Contact presse : 068771772 ou 0627629395.

This entry was posted in Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.