Premier bilan humain de la contre-révolution au Yémen

Le soulèvement au Yémen a fait plus de 2.000 morts, selon le gouvernement

Plus de 2.000 personnes ont été tuées en un an de soulèvement au Yémen, qui a débouché sur la démission du président Ali Abdallah Saleh après 32 ans au pouvoir, a annoncé le gouvernement de transition dimanche. Un chiffre largement supérieur aux estimations diffusées jusqu’ici par les organisations de défense des droits de l’homme.

Ce premier bilan officiel publié par le ministère des Droits de l’homme comprend également plus de 120 enfants. Plus de 22.000 personnes ont par ailleurs été blessées.

Ces chiffres sont publiés alors que les Yéménites manifestaient dimanche dans tout le pays, commémorant la mort de plus de 50 personnes, il y a tout juste un an, tuées par des snipers pro-Saleh postés sur les toits surplombant la place du Changement à Sanaa, alors qu’elles manifestaient pacifiquement, l’un des épisodes les plus sanglants du soulèvement.

Le nouveau Premier ministre du gouvernement de coalition Salem Mohammed Bassindwa s’est rendu sur les lieux dimanche, avant d’aller prier dans un cimetière où sont enterrées des victimes.

Leur presse (AP, 18 mars 2012)

This entry was posted in General and tagged , . Bookmark the permalink.