[Révolution tunisienne] Reprise des sit-in dans le bassin minier et affrontements à Tataouine

La reprise du travail au sein de l’usine d’El M’dhilla de production des engrais chimiques relevant du Groupe chimique tunisien n’aura duré que 24 heures. L’activité au sein de cette unité a été, à nouveau, suspendue, jeudi.

Des travailleurs de la société de l’environnement à El M’dhilla ont empêché les ouvriers de cette usine, qui vient juste de reprendre son activité après une interruption de trois mois, de rejoindre leurs postes de travail.

Les protestataires revendiquent, notamment, de changer la nature des sociétés de l’environnement créées par le GCT, dans le bassin minier, fin 2011 et de bénéficier d’une majoration salariale et d’une couverture sociale.

Pour sa part, le directeur général adjoint de la compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) a indiqué, à la correspondante de la TAP dans la région, que l’échec des négociations qui ont eu lieu, récemment, au ministère de l’industrie et du commerce à Tunis avec une délégation représentant ces travailleurs, est à l’origine de la reprise, depuis trois jours, des protestations et des sit-in dans le bassin minier.

Il a indiqué que ces protestations ont totalement paralysé l’activité des laveries et des unités de production du phosphate commercial à Métlaoui, Om Larayes, Mdhilla et Kef Eddour, les manifestants ayant suspendu l’approvisionnement des laveries de la compagnie en eau. Il s’agit des laveries de Métlaoui, Kef Eddour et Kef Chefayer. (…)

Publié par des ennemis de la révolution (TAP, 9 mars 2012)


Les commerçants de carburant de contrebande en provenance de la Libye se sont réunis ce matin [lundi 5 mars] devant le local du gouvernorat de Tataouine en protestation contre la fermeture des passages frontaliers. Radio Tataouine rapporte que comme les commerçants n’ont aucune autre source de revenus, ils ont exigé la réouverture des frontières afin qu’ils puissent se livrer, de nouveau, à leur commerce et nourrir leur familles.

Publié par des ennemis de la révolution (Tuniscope, 5 mars 2012)


Deux soldats ont été attaqués, jeudi à Tataouine, lors d’un mouvement de protestation de commerçants d’essence de contrebande de Libye. Plusieurs suspects ont été arrêtés.

Les troubles ont été déclenchés jeudi dans la région suite à l’interdiction de la commercialisation de l’essence de contrebande de Libye.

La situation a dégénéré et des pneus ont été incendiés devant le siège du gouvernorat et au centre de la ville.

Publié par des ennemis de la révolution (TAP, 9 mars 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.