[Vocations] Le profil du postulant policier

[Bruxelles] Plus de 84% d’échecs pour les candidats policiers

Alors qu’elle compte six zones bruxelloises en manque d’effectifs, la police éprouve énormément de mal à recruter.

Selon Charles Picqué, ministre-président de la Région, 12.000 candidats en moyenne se présentent chaque année aux épreuves mais le taux de réussite oscille seulement entre 10 et 16%, peut-on lire mercredi dans La Libre Belgique et La Dernière Heure. Les aptitudes cognitives éliminent en général 45% des postulants, tout comme l’épreuve de personnalité. (…)

Leur presse (LeVif.be, 7 mars 2012)


[Genève] « La police a besoin de colosses »

Le lieutenant-colonel Alain Bergonzoli va s’occuper de la formation des policiers genevois. Il nous dit ce que doit être le policier d’aujourd’hui. Rencontre à l’Académie de police de Savatan.

(…) Il faut arriver à comprendre pourquoi Genève n’arrive pas à trouver des candidats. (…)

Comment expliquer qu’un jeune avec une matu ne réussisse pas son examen de français pour entrer à la police ?

Si c’est vrai, c’est incompréhensible. Je ne suis pas encore arrivé à Genève mais l’idée est, peut-être, d’avoir des cours préparatoires de culture générale, de civisme et de français. Une préparation spécifique comme pour entrer à l’École hôtelière, par exemple.

Reste que le métier de policier ne fait quand même plus rêver…

Il faut sortir de cette spirale négative qui a une influence sur l’engagement. En Suisse, contrairement à la France, nous ne sommes pas très cocardiers. Mais ne pourrait-on pas institutionnaliser la reconnaissance professionnelle et introduire une culture du mérite, en décernant des distinctions et des citations, par exemple, aux policiers qui ont arrêté les agresseurs de la septuagénaire de Chêne-Bourg quelques heures seulement après qu’elle a été attaquée à son domicile ?

Pour vous, que doit être un policier ?

On a besoin de gens bien dans leur tête, aptes à répondre aux situations les plus sensibles. Chacun son métier. Les pasteurs ou les curés ont le leur, les policiers aussi ! On va me prêter l’image du casque et du bouclier, j’assume. Et puis je ne parle pas de Rambo mais de gens forts dans leur tête, à l’image des colosses ! (…)

Leur presse (Valérie Duby, LeMatin.ch, 6 mars 2012)

This entry was posted in Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , . Bookmark the permalink.

1 Response to [Vocations] Le profil du postulant policier

  1. zut says:

    la police Genevoise des bon à rien!
    par-contre ils savent taper sur des enfants
    http://www.youtube.com/watch?v=PQOaxU-UvIo&feature=plcp&context=C4d4056fVDvjVQa1PpcFOIeCIhQsR2LW4ZyqkeyrKTWR_NQx1ALSU=
    ils savent aussi piéger les manifestants « des porcs »
    http://www.youtube.com/watch?v=M7VHizDfD_0&feature=iv&src_vid=PQOaxU-UvIo&annotation_id=annotation_909924
    Plus personnes ne veut plus Faire partie de cette porcherie.
    ((A))Plus
    ZUT

Comments are closed.