[Wade dégage !] Des élèves frondeurs brûlent la maison et le véhicule du maire de Dahra (Sénégal)

Linguère, 21 fév (APS) – Des élèves, qui réclament de bonnes conditions d’études, ont mis le feu mardi à la maison et à la voiture de Pape Alioune Sarr, maire de Dahra (223 km, nord-est de Dakar), en dépit des arrangements trouvés par des personnalités locales.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1329880785.jpg

Les ministres d’État Habib Sy et Djibo Kâ, ressortissants du département de Linguère, avaient remis 2,2 millions de francs CFA aux délégués d’élèves, pour régler la facture d’électricité du lycée, ouvert depuis trois ans, mais non encore électrifié.

Cependant, un autre groupe a profité de l’absence des gendarmes — mobilisées dans la visite du candidat Abdoulaye Wade à Ndogonou (3 Km de Dahra), pour incendier la maison et le véhicule 8×8 du maire, endommageant les pare-brise de deux ses véhicules.

Les lycéens et collégiens de la commune de Dahra ont organisé une marche pour dénoncer la grève des professeurs, la non-électrification du lycée. Ils avaient décidé de barrer la route au candidat des Forces alliées pour la victoire (FAL 2012).

‘’Depuis le début de l’année scolaire, nos cahiers de français restent vierges’’, dit Ibra Wade, en classe de terminale. Il déplore la prolongation des grèves des professeurs. ‘’Nous pâtissons du bras de fer entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants.’’

Mardi matin, les manifestants avaient observé un rassemblement devant les locaux de la mairie, suscitant une réaction de désapprobation des partisans du maire. Les heurts ont causé, chez les élèves, quatre blessés, admis au centre de santé de la commune.

Les frondeurs brûlaient des pneus sur la route nationale et tentaient de saccager l’hôtel de ville, avec des jets de pierres. Les éléments de la brigade de gendarmerie de Dahra, malgré leur renfort, ne parvenaient pas à disperser une foule en furie.

Pour se faire entendre, les collégiens et lycéens de la commune avaient décidé de barrer la route au candidat Abdoulaye Wade qui devait passer par Dahra pour aller, dans l’après-midi, à Linguère (40 km, à l’est). Les forces de l’ordre veillaient au grain.

Leur presse (Agence de presse sénégalaise, 21 février 2012)


Coup de chaud à Dahra – la ville à feu, les manifestants brule la maison du maire à quelques heures avant la venue de Wade‏

Les lycéens de Dahra qui avaient promis d’accueillir Abdoulaye Wade avec des brassards rouges passent à la vitesse supérieure quelques heures avant la venue du président en campagne. La ville est à feu en ce moment.

Les élèves ont commencé leur manifestation en brulant des pneus et barrant la route nationale. Pire, une des maisons du maire, Pape Alioune Sarr est brulée et les manifestants menacent de bruler l’hôtel de ville.

Les forces de l’ordre ont essayé de disperser les manifestants. Ce qui a occasionné des blessés et au moins quatre arrestations. Le commandant de la brigade Oumar Cissé a été également blessé lors de ses manifestations.

Les élèves disent qu’ils feront bloc pour montrer à Wade leur mécontentement.

Rappelons que les lycéens réclament entre autres doléance un professeur de français et l’électrification de leur lycée construit depuis plus de 4 ans.

Leur presse (Djoloffactu.com, 21 février 2012 – 12h54)


Pour obtenir le visa d’entrée de Wade à Dahra Djoloff, Djibo Leyti Ka et cie débloquent plus de 2 millions pour les manifestants grévistes

Dahra était le théâtre d’affrontements sans précédent ce matin entre lycéens et forces de l’ordre. Les potaches réclamaient un professeur de français pour les élèves en classe d’examen mais aussi suffisamment d’équipements pour leur lycée notamment l’électrification de leur école.

Pour les élèves grévistes, meilleure occasion ne pouvait être le moment de la venue de Wade dans leur ville. Ainsi, ces violentes manifestations qui ont failli retarder l’arrivée de la campagne bleue, semblent avoir les résultats escomptés. En effet, d’après les dernières informations que nous avons, les autorités locales dont Djibo leyti ka et Habib Sy ont débloqué plus de deux millions de francs CFA qu’ils auraient remises en présences des autorités de la brigade, du lycée et des parents d’élèves. Ce qui a permis à la caravane de FAL2012 de fouler le sol de Dahra sans problème.

Lors de son meeting, Abdoulaye Wade a promis de développer le secteur de l’agriculture et de l’élevage. Le président Wade candidat à sa propre succession a également promis de développer les techniques d’insémination artificielle afin d’accroitre le taux de production agricole et une meilleure commercialisation laitière.

Leur presse (Djoloffactu.com, 21 février 2012 – 17h06)


Affrontements entre gendarmes et jeunes de Dahra : La maison du maire et son véhicule incendiés, trois jeunes interpellés

(Correspondance) – La ville de Dahra, situé dans le département de Linguère, a été le théâtre de violents affrontements entre jeunes manifestants et forces de l’ordre, ce mardi, en milieu de journée. En fait, c’est comme si les jeunes de Dahra Djolof voulaient se faire entendre à la suite du passage de Me Abdoulaye Wade dans leur localité. Alors que les libéraux s’apprêtaient à recevoir leur candidat, les jeunes de ‘Y en a marre’ et les élèves du lycée de Dahra ont pris ainsi le chemin de la violence pour se faire entendre.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1329881217.jpg

Ainsi, c’est la mairie de la ville qui a été prise à partie par les jeunes qui ont saccagé les lieux et endommagé le domicile du maire de la ville Alioune Sarr, situé au quartier Dara M’Bayène à Dahra. En effet, tout est parti d’une marche improvisée des élèves et de certains jeunes se réclamant du mouvement ‘Y en a marre’ qui tenaient à manifester contre le passage de Wade dans leur localité. Mais arrivés en ville, ils seront accueillis par les gendarmes à hauteur de la grande route qui traverse la ville dans le sens Touba-Linguère.

Pris à partie par les hommes en bleu, les manifestants rebroussèrent chemin pour se rendre chez le maire où ils ont réussi à mettre le feu et à endommager son véhicule. Cependant, trois de leurs camarades ont été blessés par les lacrymogènes et trois autres arrêtés. Aussi réussiront-ils à atteindre la deuxième maison du maire pour y lancer des projectiles tout en saccageant son véhicule. Mais il faut dire que la situation a été telle que le cortège du président, au risque d’alourdir le climat insurrectionnel, prit le soin de changer d’itinéraire. Et ceci, malgré la médiation des ministres Habib Sy et Djibo Kâ pour calmer l’ardeur des jeunes.

Leur presse (Ama Dieng, Walf Fadjri, 21 février 2012)

This entry was posted in General and tagged , . Bookmark the permalink.