[Mort aux El-Assad !] Diplomatie dégage ! (2)

Une quarantaine de Syriens ont occupé l’ambassade syrienne de Bruxelles

Une quarantaine de Syriens ont occupé l’ambassade syrienne à Bruxelles dans la nuit de dimanche à lundi. Aux cris de « Pour la Syrie, liberté » et « Assad, dégage », ils sont entrés dans l’ambassade où ils ont fracassé les portraits du président Bashar al-Assad. Cette action s’est déroulée deux jours après le double veto russe et chinois à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la répression en Syrie.

Vers 23h30, les manifestants sont entrés par effraction dans l’ambassade de Syrie située avenue Franklin Roosevelt. Ils y sont restés environ deux heures jusqu’à l’intervention de la police locale. « Nous avons été requis par un employé de l’ambassade qui craignait pour sa vie, qui avait peur de recevoir des coups et qui nous a lancé un appel de détresse », a indiqué le porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles. Les policiers ont procédé à une quinzaine d’arrestations administratives qui se sont, d’après la zone de police, déroulées sans incidents ni violence. Toutefois, selon Bernadette Van Zuylen, membre du Comité Syrien en Belgique pour soutenir la révolution syrienne, « une vingtaine de Syriens ont fui, mais ont été poursuivis par la police. Une voiture de police a renversé un des Syriens, lui cassant une jambe. » Les manifestants voulaient entre autres dénoncer les bombardements intensifs sur la ville d’Homs qui ont eu lieu la semaine dernière.

Leur presse (Belga, 6 février 2012)


Algérie – Manifestation devant l’ambassade de Syrie bloquée par la police

Un imposant dispositif de sécurité a empêché lundi une manifestation de protestation à Alger devant l’ambassade de Syrie où la répression continue de faire des dizaines de morts, a constaté un photographe de l’AFP.

Un important cordon de sécurité a tenu à une centaine de mètres du bâtiment diplomatique une soixantaine de manifestants munis du drapeau de l’opposition aux couleurs noire, blanche et verte. Quelques échauffourées ont opposé les forces de l’ordre et des manifestants qui tentaient de forcer le passage.

Durant environ 1H30, les manifestants ont scandé des slogans hostiles au régime de Bachar el Assad dont ils ont réclamé le départ : « Tu vas finir comme Kadhafi », criaient-ils, les larmes aux yeux en dénonçant ce qu’ils ont qualifié d' »atrocités », notamment les quelque 230 morts de Homs vendredi selon les chiffres communiqués par l’opposition syrienne.

Les protestataires ont aussi pressé les autorités algériennes « de chasser l’ambassadeur syrien d’Algérie ».

Samedi, la présidence tunisienne avait annoncé que Tunis s’apprêtait à expulser l’ambassadeur de Syrie à la suite des violences à Homs, épicentre de la contestation contre le régime syrien.

Le Conseil national syrien (CNS) a appelé lundi à l’encerclement des ambassades de Syrie à travers le monde pour dénoncer un « génocide » mené par le régime de Damas.

(…)

Les exilés syriens en Algérie, dont certains ont pris la nationalité algérienne, sont très actifs et soutiennent l’opposition syrienne.

Samedi ils ont commémoré le massacre, il y a 30 ans, par les forces de l’ordre de milliers de Syriens à Hama (ville du nord syrien), en présence d’un haut membre du Conseil national syrien, le juge et défenseur des droits de l’Homme Haytham el Maleh, emprisonné plusieurs fois dans son pays.

Leur presse (Agence Faut Payer, 6 février 2012)


Libye : L’ambassade de Chine attaquée par des manifestants

Une cinquantaine de manifestants ont jeté des pierres, des œufs et des tomates sur l’ambassade de Chine à Tripoli lundi pour dénoncer le veto de Pékin et Moscou à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie.

Comme ils l’avaient fait la veille devant l’ambassade de Russie, les manifestants, parmi lesquels figuraient des expatriés syriens, ont dit vouloir chercher à hisser le drapeau de l’opposition syrienne et celui du Conseil national de transition (CNT) libyen sur la mission.

Des hommes armés dispersent la foule

Des hommes armés, disant appartenir à un comité suprême de sécurité des autorités libyennes, ont défendu le bâtiment et tiré en l’air pour disperser la foule et l’empêcher de se frayer un passage à l’intérieur de l’enceinte, dont plusieurs fenêtres ont été brisées et les murs recouverts de graffiti.

La Russie et la Chine ont opposé samedi leur veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie qui aurait soutenu le plan de la Ligue arabe appelant à la mise à l’écart du président Bachar al-Assad et à la formation d’un gouvernement d’union nationale avant la tenue d’élections. Les Nations unies estiment à plus de 5.000 le nombre de personnes tuées dans la répression des manifestations antigouvernementales qui ont débuté dans le pays en mars 2011.

Leur presse (20Minutes.fr, 6 février 2012)

This entry was posted in La révolution syrienne and tagged , , , . Bookmark the permalink.