[saintEtienne] Le squat de la Plage expulsé

Saint-Etienne : un squat évacué en milieu de matinée

Un squat situé rue de la Sablière à Saint-Etienne près de La Comédie a été évacué, en milieu de matinée, dans le calme. Une dizaine de jeunes gens s’était installée dans le petit immeuble.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1326199656.jpg

L’intervention de la police s’est déroulée dans le calme. Les jeunes gens ont quitté les lieux sans agressivité, aucune interpellation n’a été nécessaire. C’est à la demande du propriètaire que les forces de l’ordre sont intervenues dans ce petit immeuble situé au n° 86 de la rue de la Sablière.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1326233974.jpg

Leur presse (On n’arrête pas le Progrès), 10 janvier 2012.

This entry was posted in Luttes du logement and tagged , . Bookmark the permalink.

1 Response to [saintEtienne] Le squat de la Plage expulsé

  1. squat!net says:

    Quelques explications des squatteurs/euses en exil, à lire sur squat!net:
    http://fr.squat.net/2012/01/12/saint-etienne-quelques-explications-des-squatteurseuses-de-la-plage-expulsee/

    Mercredi 11 janvier 2012

    Un retour sur cette expulsion, un peu plus précis mais néanmoins à l’arrache par les squatteurs/euses en exil…

    Le squat La Plage, situé au 86 rue de la sablière à Synthétienne a été expulsé mardi matin. Ca aura au moins pris 6 heures aux flics de dégager tout le monde et toutes les affaires des occupant-e-s. Précisons au passage qu’ils se sont amusé à asperger de gaz lacrymo les occupant-e-s d’une pièce qu’ils n’arrivaient pas à ouvrir…

    Merci aux gens du quartier, potes et inconnu-es, qui ont affiché leur soutien !

    Nous voulions quand même rappeler que la préfecture, l’huissier et les services de police avaient été prévenus par nos soins : une expulsion en plein hiver était illégale ! En effet, un squat ne bénéficie pas de la trêve hivernale si il est l’objet d’un « arrêté de péril » ou si la « voie de fait » est reconnue par le tribunal… Or ce n’était pas notre cas. Une preuve de plus que ces gens-là font bien ce qu’ils veulent avec leurs lois.

    Nous sommes à la rue mais soutenu-e-s, et nous n’avons pas dit notre dernier mot. A bientôt pour de nouvelles aventures…

Comments are closed.