[Congo-Bruxelles] Le monde va changer de base

Manifestation d’opposants congolais à Bruxelles : nuit d’émeute en perspective

La manifestation rassemblant des sympathisants du candidat à l’élection présidentielle congolaise Étienne Tshisekedi a continué à dégénérer lundi soir à Bruxelles, dans le quartier Matonge. Après avoir essuyé des tirs de projectiles et repoussé les manifestants vers la chaussée de Wavre, la police a procédé à plusieurs interpellations. Mais un noyau dur d’une centaine de personnes continuait à vouloir en découdre avec la police.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1323123208.jpg

La manifestation rassemblant des sympathisants du candidat à l’élection présidentielle congolaise Etienne Tshisekedi s’est déplacée du quartier Matonge vers la Chaussée de Wavre. Vers 19h30, un noyau dur d’une centaine de personnes était encore présent, et prêt à en découdre avec la police.

Une manifestation non autorisée

Les organisateurs de cette manifestation voulaient dénoncer des fraudes électorales lors du récent scrutin. Une demande avait introduite le week-end dernier, mais ils n’avaient pas reçu d’autorisation officielle car elle avait été formulée trop tard. Malgré tout, quelques 300 personnes se sont rassemblées. Durant toute l’après-midi, elles ont défilés dans le haut de la ville, du côté de la Porte de Namur.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1323123817.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1323123879.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1323123937.jpg

Les premiers heurs ont éclaté en début d’après-midi lorsque les partisans d’Etienne Tshisekedi ont voulu manifester leur mécontentement devant le siège du parti socialiste lundi après-midi. Ils n’ont pas pu être reçus en raison des négociations politiques relatives à la formation du gouvernement. L’« avortement » de cette manifestation a échauffé les esprits et déclenché les actes de violence, selon la police qui faisait déjà état de trois blessés (un policier et deux manifestants).

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1323123233.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1323123309.jpg

Les partisans de Tshisekedi ne décollèrent pas

Si la situation s’était calmée, aux alentours de 18h, un noyau dur de manifestants échauffés lançait des pavés et des projectiles en direction de la police ainsi que des vitrines de magasins. La porte du cinéma Vendôme a, notamment, été brisée. Un incendie de voiture a été également signalé. La police a alors procédé à plusieurs arrestations.

Vers 18h45, une centaine de manifestants se déplaçaient toujours, en bandes dispersées, sur la Chaussée de Wavre, prêts à en découdre avec la police. Certains étaient occupés à ramasser des pavés en guise de munitions, tandis que d’autres projettent des poubelles vides dans les vitrines des magasins. Tous dénoncent « une Belgique qui soutient aveuglément le gouvernement corrompu de Kabila ».

La police tente de contenir les manifestants, à l’aide de forts effectifs, tandis qu’un hélicoptère balaie la zone. Les manifestants disent se préparer à une nuit d’émeute.

Leur presse (RTBF.be), 5 décembre 2011 – 21h09.

Ce contenu a été publié dans General, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [Congo-Bruxelles] Le monde va changer de base

  1. matonge dit :

    vitres d’une agence western union money défoncées, celles du siège d’ing, une banque, idem, au moins deux voitures retournées, un flic poursuivi, quelques feux… des pierres, des sourires… un peu de liberté… un joyeux rageux bordel… Puis quadrillage: helico, keufs partout et progressivemenet dispersion en petits groupes. Cette nuit, a priori, le calme… avant la tempête: demain, ça va être agité, disaient des gens tout à l’heure…au congo et ici.

Les commentaires sont fermés.