[Notre-Dame-des-Landes] Une quinzaine d’arrestations ce jeudi 1/12 pour dégradation d’un local de Vinci

Notre-Dame-des-Landes : six anti-aéroport interpellés et placés en garde à vue

Six opposants au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont été interpellés par les gendarmes ce jeudi matin.

Une importante opération a été menée ce jeudi matin par la compagnie de gendarmerie de Nantes, dans le secteur du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Six militants anti-aéroport ont été interpellés puis placés en garde à vue. Cinq d’entre eux ont reconnu avoir participé aux dégradations du siège de Vinci Construction, à Couëron, le 20 octobre dernier. Du fumier et de la peinture avaient été déversés sur la façade du bâtiment, ainsi que dans le hall d’entrée. Le préjudice pour le groupe a été évalué à 30’000 €.

Cinq des six opposants interpellés sont convoqués devant le tribunal correctionnel en février. Ils sont poursuivis pour dégradation en réunion et refus de se soumettre à un prélèvement d’ADN.

Leur presse (Ouest-France), 1er décembre 2011.


Une quinzaine d’arrestations ce jeudi 1/12 pour dégradation d’un local de Vinci

Ce matin, plus d’une quinzaine d’arrestations ont eu lieu dans le 44, suite à une plainte de Vinci pour dégradation d’un de ces locaux. Vinci se plaignant d’en avoir pour 40’000 euros de dégâts.

Pauvre petite multinationale aux sales bénéfices !

Pour rappel de l’action : http://zad.nadir.org/spip.php?article106

Les camarades auraient ainsi été identifiés à cause de caméras de vidéo-surveillance, et parce qu’ils/elles avaient le visage découvert (c’est ce que les flics ont dit à un camarade arrêté).

Rectificatif : ce sont les employés de Vinci qui auraient filmé et qui auraient ensuite filés les vidéos aux flics. On est collabo ou on l’est… chez Vinci.

Un membre du CLCA est aujourd’hui à la gendarmerie de Saint-Père-en-Retz, les autres camarades arrêtés auraient été emmenés au comico de Waldeck Rousseau.

Nous pouvons nous montrer solidaires avec nos camarades :

en appelant les commissariats concernés : 02.40.37.21.21 pour le commissariat central de Waldeck Rousseau
et 02.40.21.70.13 pour la gendarmerie de Saint-Père-en-Retz
en allant prendre des nouvelles directement à Waldeck ou à Saint-Père-en-Retz
et en relayant l’info.

Plus de nouvelles dès que possible.

Solidarité avec nos camarades !
Leur répression ne nous arrêtera pas !

Un membre du collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL, 1er décembre 2011.

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme, Répression de la "mouvance anarcho-autonome" en France (2007-...) and tagged , . Bookmark the permalink.