[España en el corazón] « J’ai été chargé l’autre jour par un gars d’une mine de Mieres et j’ai cru prendre dans la gueule un camion avec sa remorque. Ils ne sont pas seulement forts physiquement, ils ont surtout la rage : on les voit déraciner des arbres et nous les balancer dessus. J’ai même vu un de mes collègues déshabillé en quelques secondes et recevoir des baffes à estourbir un taureau »

Succès de l’appel à la grève des mineurs du charbon des Asturies, de Léon et de Castille contre les coupures budgétaires à l’industrie du charbon

Les districts miniers des Asturies ont répondu avec un arrêt total des mines de charbon lors de la vingt-deuxième jour de grève dans cette région. Les protestations les plus dures ont eu lieu avec l’installation de barricades et de troncs d’arbre sur quatre routes, AS-112, AS-177, AS-253 et AS-254, et sur les lignes ferroviaires de FEVE à Caborana et à Laviana, ainsi qu’à Renfe dans le secteur de Ciaño et La Felguera. Pendant ce temps, la grève des mineurs appelée pour 24 heures dans 31 localités de León et de Palencia a également été largement suivie, avec un taux de 100% de grévistes, tout comme dans d’autres communautés touchées. Boulangeries, écoles, bars, bureaux et supermarchés dans les zones minières castillanes ont fermé en signe de solidarité avec les travailleurs du charbon.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/027.jpg

Des mineurs espagnols en grève manifestent à Caborana, près d'Oviedo le 18 juin 2012

Quelques jours avant 
la grève générale du 18 juin, le chef des unités de police spécialisées dans la lutte contre 
les désordres publics (les CRS espagnols) vient de déposer une plainte devant le tribunal d’Oviedo dénonçant les « violences » des manifestants. Prié 
de commenter cette action judiciaire, il a déclaré 
à la presse locale : «  Avez-vous vu les biceps de la plupart des mineurs ? D’une simple gifle, ils arrachent les casques de nos hommes. » Les CRS espagnols regrettent les interventions contre les étudiants et les Indignés. « Eux, on leur file un coup et le sang coule 
de leur nez délicat », 
soupire un CRS, concluant : 
« J’ai été chargé l’autre jour par un gars d’une mine de Mieres et j’ai cru prendre dans la gueule un camion avec sa remorque. Ils ne sont pas seulement forts physiquement, ils ont surtout la rage : on les voit déraciner des arbres et nous les balancer dessus. J’ai même vu un de mes collègues déshabillé en quelques secondes et recevoir des baffes à estourbir un taureau. »

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/035.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2012/06/045.jpg

Des mineurs de charbon espagnols manifestent à Langreo, dans le nord le 18 juin 2012

Voir le blog d’un anarchiste bisontin qui donne des infos plus détaillées sur le succès de la journée de grève hier des mineurs des Asturies et en Espagne

Solidarité ouvrière (message envoyé par un camarade le 19 juin 2012)

This entry was posted in España en el corazón, Radicalisation des luttes ouvrières and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.