Hourra pour les « retenus » de Rennes !

Deux policiers du centre de rétention de Rennes visés par des tirs

Le syndicat de police Alliance a protesté dimanche dans un communiqué contre la « situation d’insécurité » à proximité du centre de rétention administratif de Rennes où, selon lui, deux policiers ont été visés par « des tirs d’armes à feu » dans la nuit de vendredi à samedi qui n’ont pas fait de blessé.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1324851575.jpg

Selon le syndicat, les tirs provenaient vers 3H15 « du camp des gens du voyage jouxtant le centre de rétention », alors que les fonctionnaires faisaient une ronde de surveillance. « Au total c’est 8 détonations (…) qui ont été constatées », selon le syndicat qui précise qu’« aucune intervention dans le camp des gens du voyage n’a été entreprise sur instruction de la hiérarchie ».

De son côté, le syndicat Unité-SGP-police-FO, majoritaire sur le site, a dit à l’AFP que les tirs « n’étaient pas du tout en direction du centre de rétention. Aucun impact et aucune cartouche n’ont été retrouvés », selon le délégué départemental Stéphane Chabot.

« Les collègues ont bien entendu des détonations provenant peut-être d’armes, mais sans aucune certitude. Peut-être étaient-ce de gros pétards ou des tirs en l’air », a précisé à l’AFP M. Chabot.

Leur presse (Agence Faut Payer), 25 décembre 2011.


Rennes. Des tirs contre des policiers au centre de rétention administrative

Huit détonations ont été entendues à proximité du centre de rétention administrative de Rennes qui jouxte un camp de gens du voyage. Deux policiers ont été pris pour cible.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1324851403.jpg

Selon le syndicat Alliance, les faits se seraient déroulés dans la nuit de vendredi à samedi. « Deux policiers ont été pris pour cible, et ont subi des tirs d’armes à feux » indique le syndicat.

Sifflement d’un projectile

« En effet, afin de sécuriser l’enceinte du centre de rétention administrative de Rennes, des policiers font des rondes pédestres régulières autour du bâtiment. C’est alors qu’un coup de feu retentit, provenant du camp des gens du voyage jouxtant le centre. » En effet, un camp de gens du voyage se trouve à quelques dizaines de mètres du CRA. « Les fonctionnaires visés ont distinctement entendu le sifflement d’un projectile au-dessus de leurs têtes. S’en sont suivies d’autres détonations » précise Alliance.

La police n’a pas riposté

« Au total ce sont huit détonations provenant du camp des gens du voyage qui ont été constatées. Heureusement, le sang-froid, le professionnalisme des collègues ont conduit à ce que personne ne soit blessé et ils n’ont pas riposté. »

Alliance police nationale affirme « s’insurger contre cette situation d’insécurité pour nos collègues du CRA qui ont dû attendre le renfort d’équipages de Rennes et des gendarmes pour sécuriser le centre. Aucune intervention dans le camp des gens du voyage n’a été entreprise sur instruction de la hiérarchie ! Alliance dénonce la politique de “l’autruche” et du chiffre consistant à faire toujours plus avec moins d’effectifs, au détriment de la sécurité des collègues ».

Leur presse (Ouest-France), 24 décembre 2011.

This entry was posted in Autodéfense, Beau comme une prison qui brûle, Les révoltes des migrants and tagged . Bookmark the permalink.

1 Response to Hourra pour les « retenus » de Rennes !

  1. Un sans-frontières says:

    Rien ne sert de s’enflammer : les policiers n’étaient en rien visés. Même les flics (syndicat Unité-SGP-FO) le disent, c’est juste Alliance qui délire tranquillement dans son coin sur les dangereux rroms qui veulent buter du flics.

    Par contre, ce dimanche, un mec a réussi à s’évader du même CRA. Et ça, c’est la classe !

Comments are closed.